一般財団法人 連帯 東北・西南 RENTAI TOHOKU-SEINAN

一般財団法人 連帯 東北・西南 RENTAI TOHOKU-SEINAN

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Deutsch
  • 中国語



2011年05月
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Archives

2011.05.01 17:28

Rapports des bénévoles:le 1 mai 2011 Ishinomaki-shi, Miyagi-ken

Faisant suite aux 3ème et 4ème, nous avons poursuit nos activités à l'Ecole Primaire Minato de la ville d'Ishinomaki.  Voici les rapports des bénévoles participants :

-------------------------------------------------------------------------------------

(Mr S., homme de 39 ans, habitant de Tokyo)

Du 30 avril au 1er mai, j'ai participé à la distribution des repas et autres.  La reconstruction des régions sinistrées n'avance pas au-delà de mes connaissances acquises par les informations des media.  Je me suis rendu compte de la misère des régions sinistrées telle qu'odeur des déjections de la mer, gravats emportés, voitures, bateaux, maisons détruites, etc.
Les réfugiés à l'Ecole Primaire Minato vivent par groupes d'une bonne dizaine par classe.  La vie de refuge sur le plancher sans cloison durait plus d'un mois.  Comme les tuyaux d'égout sont engorgés par les boues industrielles, les pluies ne peuvent pas couler dans les tuyaux d'où les flaques tout autour.
J'ai eu l'impression que l'enlèvement des gravats et le nettoyage des tuyaux d'égout en particulier conditionnent la reconstruction des régions sinistrées.


(Mr M., homme de 37 ans, habitant de la préfecture de Kanagawa)

Qu'est-ce que je pourrais faire ?  J'y ai participé sans y croire vraiment.  Pourtant j'ai eu l'impression qu'il y avait beaucoup de choses à faire.
Ayant découvert les régions considérablement endommagées par le tsunami telles qu'alentours de l'Ecole Primaire Minato et port d'Ishinomaki, il m'a semblé que faire un pas en avant en se rendant sur les lieux ainsi pour sentir quelque chose menait au soutien concret.  J'ai reçu un choc devant la situation horrible et inexprimable, et en même temps, j'ai senti la grande ampleur de ce qui soutenait notre vie quotidienne puisque ce désastre est lourd de conséquences.
Par ailleurs, depuis mon enfance, j'ai entendu dire par mon grand-père et ma grand-mère que le Japon s'est relevé de ses ruines après la guerre, alors que le Tohoku connait actuellement une situation pareille, aussi existait la société d'aujourd'hui.  Nous avons joui des fruits portés par les efforts de reconstruction de nos devanciers.  C'est à nous de travailler, comme parties intéressées, à reconstruire les régions sinistrées.
Quant aux réfugiés, certains menaient positivement une action de concert et d'autres ne se secouaient pas à cause d'un sentiment de perte ou autres.  De plus, j'ai eu l'impression que les bénévoles étaient souvent trop consciencieux pour respecter l'énergie des sinistrés.  Il serait également important de se garder de rendre trop de services.


(Mr T., homme de 45 ans, habitant de Tokyo)
Il me semblait que la ville avait été coupée par l'écart de la zone considérablement endommagée et de la zone légèrement endommagée.  Dans cette première, une foule se massait pour la distribution des repas.  D'autre part, des gens faisaient les courses aux supermarchés dans cette dernière.  En outre, j'ai eu l'impression, tant que je parlais avec des habitants locaux, qu'un abîme se creusait entre les personnes qui ont perdu leurs maisons et les autres dont les maisons ont été sauvées même dans la zone ayant subi des dommages sérieux.

Catégorie:Ishinomaki-shi, Miyagi-kenRéunion RENTAI TOHOKU

2011.05.01 17:28 admin

2011.04.23 17:17

Rapports des bénévoles:le 23 avril 2011 Ishinomaki-shi, Miyagi-ken

Faisant suite à la 3ème , nous avons recherché la demande des réfugiés par la distribution des repas à l'Ecole Primaire Minato de la ville d'Ishinomaki.  Voici les impressions des bénévoles participants :

-------------------------------------------------------------------------------------

(Mr K., homme de 26 ans, habitant de la préfecture de Saitama)

kibou.jpgDepuis la déclaration du séisme du 11 mars, j'ai pensé aux régions sinistrées.  Ces pensées m'ont poussé à participer au bénévolat.
La sensation ou impression réelle sur les lieux est tout-à-fait différente de celle produite par la télévision ou d'autres moyens.  Sur les côtes, je restais sans parole en me rendant compte de l'écrasante force destructrice du tsunami.  Quoique sentimental, le contraste entre les cerisiers survivants et la situation sinistrée tirait mes larmes malgré moi.
Par delà un seul chemin, la situation a eu les autres conséquences.  Nous n'arrivons pas à nous expliquer.  Le destin est un mot adapté à la situation ?  Je crains qu'il ne s'agisse du propos inconsidéré en n'importe quel terme que je sais.
Une femme âgée avec qui je parlais au lieu de refuge disait qu'elle avait échappé 
à la mort car elle était retournée pour sauver son amie.  Stupéfait de la situation dans laquelle un petit décalage de temps décide la vie ou la mort, j'ai eu l'impression d'être existence dont la vie m'est laissée par un tel décalage de temps.  J'ai ainsi pris conscience à nouveau que nous devons faire tout notre possible pour vivre.

 

(Mr I., homme de 37 ans, habitant de Tokyo) 

1.cooking-2.jpgQuoique notre emploi du temps fut serré, j'ai participé à la distribution des repas.  J'ai découvert que les réfugiés avaient perdu des personnes qui leur étaient chères, leurs maisons et leur communauté, et qu'ils se trouvaient dans une situation pénible.  Il est certain qu'ils ont toujours besoin d'aides nombreuses et qu'il importe de créer un système de soutien d'urgence permettant aux Japonais et étrangers de soutenir en corps la vie d'aujourd'hui et la vie de demain.  Cependant si je pense aux caractères de mes amis et connaissances du Tohoku dont nous sommes fiers, je m'inquiète de leur avenir.  Je me doute ainsi qu'a été présentée aux sinistrés l'occasion de retrouver l'autonomie en prenant garde au respect de soi.  Je chercherai ce que je peux faire pour eux pour qu'ils puissent reprendre la vie qui vaut la peine et assure la raison d'être.

Catégorie:Ishinomaki-shi, Miyagi-kenRéunion RENTAI TOHOKU

2011.04.23 17:17 admin

2011.04.17 17:03

Rapports des bénévoles:le 17 avril 2011 Ishinomaki-shi, Miyagi-ken

A la 3ème semaine, nous avons déplacé la position d'activités à Ishinomaki-shi, Iwate-ken où se trouve l'Ecole Primaire Minato.  En aidant des autres bénévoles à distribuer des repas et créer un espace des enfants aux lieux de refuge, nous avons écouté les réfugiés pour saisir leur demande et considérer l'orientation des activités futures.  Voici les voix des réfugiés que les bénévoles participants ont écoutées :

-------------------------------------------------------------------------------------

(Voix d'un réfugié : homme à l'âge présumé de 70 ans) dialogué le 17/04/2011.

Stopped Clock at 2.47pm.jpg

Ma maison est couverte de boue. J'enlève donc la boue gluante (travail physique) à partir de 4 heure et demie du matin.  Comme l'eau est hors de service, le nettoyage n'avance pas bien et je ne peux pas me laver le corps.
Mon seul passe-temps était l'observation d'oiseaux.  Cependant les soiseaux ne reviennent plus dans cet état.  Mon plaisir restant est la fumée.  L'ennui, c'est qu'il était difficile de trouver des cigarettes.  Attentionné, mon neveu m'en a envoyé.

 

(Voix d'un autre réfugié : homme à l'âge présumé de 70 ans) dialogué le 17/04/2011.

P4170797.JPG

On a amputé mon épouse d'une cheville une semaine avant le séisme.  Elle doit effectivement se faire examiner l'état après l'opération.  Il n'est pas encore possible car son hôpital est toujours fermé.  Par ailleurs, le blocage du moyen de transport l'empêche d'aller à l'autre hôpital éloigné.

 

 

Dans ces blogs, les voix écoutées sur les lieux vous seront désormais présentées.
La collaboration à notre site Web est bienvenue.  Vos écritures seront présentées par « Nouvelles sur place ».

Catégorie:Ishinomaki-shi, Miyagi-kenRéunion RENTAI TOHOKU

2011.04.17 17:03 admin

  • 1

Informations

Réunion RENTAI TOHOKU

Il s'agit de réunions et activités de soutien impliquant des personnes de la zone affectée.

Actualité

  • Rapports des bénévoles:le 1 mai 2011 Ishinomaki-shi, Miyagi-ken
  • Rapports des bénévoles:le 23 avril 2011 Ishinomaki-shi, Miyagi-ken
  • Rapports des bénévoles:le 17 avril 2011 Ishinomaki-shi, Miyagi-ken