一般財団法人 連帯 東北・西南 RENTAI TOHOKU-SEINAN

一般財団法人 連帯 東北・西南 RENTAI TOHOKU-SEINAN

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Deutsch
  • 中国語



2013年02月
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Archives

2013.02.16 10:00

Une fête pour célébrer le nouvel an chinois (10/02/2013, hôtel Bellino, Ichinoseki-shi, Iwate-ken)

Nous avons organisé une fête à l'hôtel Bellino de la ville d'Ichinoseki (préfecture d'Iwate) le 10 février pour célébrer le nouvel an lunaire avec des ressortissants chinois et d'autres nationalités installés dans le Tohoku.

Si les relations diplomatiques entre la Chine et le Japon sont malheureusement tendues, les rapports entre les deux populations sont très cordiaux. Notre association, à travers ses activités de soutien, est en contact avec de nombreuses femmes de nationalité chinoise, mariées à des Japonais, qui sont très actives dans le Tohoku. Elles nous ont aidés, entre autres, à l'organisation de grands repas de riz au curry dans les logements temporaires. C'est pour exprimer notre gratitude et fêter le nouvel an chinois que nous avons organisé cette fête.

2013-Feb-10-img1.jpg 2013-Feb-10-img2.jpg

Nous avons reçu une grande quantité de demandes qui a largement dépassé le nombre de places prévues, d'abord limité à 100. C'est finalement plus de 200 personnes qui nous ont fait le plaisir de se réunir. M. Saito, directeur de l'hôtel Bellino, dont il nous a autorisés à utiliser la salle de réception, a répondu positivement à toutes nos demandes. En plus d'offrir sa précieuse aide à tous les niveaux de l'organisation, il s'est montré compréhensif face à l'augmentation subite du nombre de participants.

Notre président a prononcé le discours d'ouverture, et a salué « tous les Chinois mariés à des Japonais pour leurs efforts jusqu' à présent, eux qui vivent loin de leur pays natal ». Hidenori Sakanaka, directeur de l'Institut japonais des politiques d'immigration, a ensuite pris la parole. Lors de son discours, il a déclaré que l'accueil des immigrés, la réforme du système social, y compris celle de l'éducation, était l'unique voie possible pour éviter « l'effondrement de la population », dans un Japon qui continue de subir la baisse démographique.

2013-Feb-10-img3.jpg 2013-Feb-10-img4.jpg

Nous avons ensuite porté un toast et toutes les personnes présentes ont pu déguster une jarre de vin de Shaoxing (alcool chinois) de 10 ans d'âge offert par M. Fû, P.D.G. de la société Kenkoh Trading. Les participants ont également pu goûter aux taruzaké (saké vieilli en fût de cèdre) généreusement offerts par M. Ogata, président du Rotary Club de Senmaya-cho et M. Chiba, P.D.G. de la société Kakunoshin à Kawasaki-cho. Le repas était servi sous la forme d'un buffet.

2013-Feb-10-img5.jpg 2013-Feb-10-img6.jpg

Une avalanche d'émotions et de surprises attendait les spectateurs : la performance d'un pianiste chinois, celle d'un chanteur d'opéra, un concert de koto (instrument à cordes japonais), ainsi qu'un spectacle de Bian Lian (l'art chinois du changement de visage à l'aide de masques).

2013-Feb-10-img7.jpg 2013-Feb-10-img8.jpg
2013-Feb-10-img9.jpg 2013-Feb-10-img10.jpg

Puis des chorales représentant la Chine, le Japon et les Philippines sont montées sur scène pour chanter des chansons de leur pays, accompagnées au piano. Après le passage de l'équipe japonaise, on a chanté « Le printemps du pays du nord » en chinois : la fête battait alors son plein.

2013-Feb-10-img11.jpg 2013-Feb-10-img12.jpg

C'est M. Koga, propriétaire d'un restaurant musical et ami de notre président, qui s'est chargé de la deuxième partie de soirée en s'asseyant au piano. Tout le monde a beaucoup apprécié avec quel talent et quelle souplesse il a réagit à toutes les demandes. Le clou du spectacle est arrivé quand, sur demande de notre président, M. Koga a joué la « Beer Barrel Polka » et que tout le monde s'est mis à avancer à la queue leu-leu. Même les plus récalcitrants ont fini par se joindre à la file, pour marcher avec les autres, le visage radieux.

Quand la fête s'est terminée, nous et le directeur de l'hôtel pensions déjà à celle de l'année prochaine : « Qu'est-ce qu' on s'est amusés ! La prochaine fois, on fera une fête encore plus grande ! »

La participation à cet événement était totalement gratuite mais nous avons invité tous ceux qui s'étaient bien amusés à faire un geste. La cagnotte posée dans la salle de réception a reçu environ 80 000 mille yens de dons. Pour manifester notre gratitude envers toutes les personnes présentes ainsi que pour la mise à disposition de la salle, nous nous engageons à dépenser cet argent pour les habitants du Tohoku, à travers nos activités de soutien.

N'hésitez pas à lire l'article que le journal Iwate Nichinichi Shimbun a consacré à cet événement.

L'article du journal Iwate Nichinichi Shimbun du 11 février 2013

2013-02-11-岩手日日.jpg

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.16 10:00 admin

2013.02.15 14:48

Évènement à l'église d'Okago(lundi 2 décembre 2012・ Fujisawa-cho, Ichinoseki-shi, Iwate-ken

Par Tahir, de l'association Rentai Tohoku-Seinan

Nous avons aidé l'église d'Okago, dans le quartier de Fujisawa-cho, à Ichinoseki (préfecture d'Iwate), à organiser la fête de Noël, ce lundi 24 décembre.

Plus de 300 chrétiens sont morts en martyr à Okago au début de l'époque d'Edo. Notre représentant a toujours pensé qu'il y avait quelque chose à faire pour redonner un peu de dynamisme à cette région, et c'est grâce au prêtre bouddhiste principal de Fujisawa-cho, à qui nous devons déjà beaucoup, que nous avons pu faire la rencontre de M. Hatakeyama, directeur du Musée des chrétiens d'Okago.

2012-Dec-28-img1.jpg 2012-Dec-28-img2.jpg

M. Hatakeyama a accepté de participer au dîner organisé le vendredi 30 novembre à Okago, puis à celui du samedi 1er décembre à Senmaya-cho. Nous avons pu discuter et échanger nos idées. Notre représentant et lui se sont très bien entendus, et c'est ainsi qu'est né cet évènement.

2012-Dec-28-img3.jpg 2012-Dec-28-img4.jpg

● Cérémonie des illuminations

Le 23 décembre à 17h30, s'est tenue la cérémonie de mise en route des illuminations à l'église d'Okago. Alors qu'une légère neige tombait, nous avons lancé le compte à rebours avec les habitants qui avaient fait le déplacement. D'un coup d'un seul, plusieurs dizaines de milliers de LED se sont allumées, illuminant les ténèbres de leur chaude clarté, et enveloppant l'église d'une atmosphère fantastique.

Le directeur du musée des chrétiens d'Okago, M. Hatakeyama, voulait depuis longtemps mettre en place ces illuminations en mémoire des martyrs chrétiens du passé, à laquelle venait maintenant s'ajouter le souvenir de toutes les personnes brutalement disparues lors de la catstrophe. Montant lui-même sur le toit pour achever l'installation, M. Hatakeyama y mis tout sont cœur, et grâce à l'aide de M. et Mme Miura pour qui les illuminations n'ont aucun secret, l'évènement fut un grand succès.

2012-Dec-28-img5.jpg 2012-Dec-28-img6.jpg

● Banquet à l'auberge Kanrakuro

Après la cérémonie des illuminations, nous nous sommes rendus à l'auberge rurale Kanrakuro, une ancienne demeure traditionnelle construite il y a environ 130 ans à Fujisawa-cho. Un repas préparé avec tout plein de légumes cultivés dans la région nous attendait. Nous nous sommes régalés, avons dégusté le dokuroku (alcool fermenté doux) fabriqué au Kanrakuro, et avons fait plus profonde connaissance avec les autochtones et les personnes sinistrées. On pouvait sentir la douleur des gens qui ont perdu des êtres chers dans la catastrophe, mais tous veulent aller de l'avant et progressent pas à pas vers leur avenir. Ce courage et cette force face à l'adversité m'ont beaucoup ému.

2012-Dec-28-img7.jpg 2012-Dec-28-img8.jpg
2012-Dec-28-img9.jpg 2012-Dec-28-img10.jpg

● La messe de Noël

Le lundi 24 décembre, le père Takahashi est venu de l'église de Mizusawa pour célébrer la messe de Noël à l'église d'Okago, dans une ambiance solennelle. Nous avons lu des passages de la Bible, avons chanté les cantiques, puis prié pour le repos des victimes de la catastrophe et pour le retour de la vie et du dynamisme dans la région.

C'était pour certains la première messe, mais tous ont uni leurs cœurs pour prier ensemble dans ce moment unique.

2012-Dec-28-img11.jpg 2012-Dec-28-img12.jpg

● Cookie party

Après la messe, nous avons discuté en dégustant du chaï préparé à base de lait frais offert gracieusement par la ferme laitière de Senmaya-cho, accompagné de cookies faits maison par M. Chiba, patron du Kakunoshin, un restaurant de grillades à Kawasaki-cho. La trentaine de personnes réunies a pu passer un bon moment en dégustant le gâteau sur lequel on pouvait lire : « Ne pas céder face à la pluie. Ne pas céder face au vent. Joyeux Noël ! »

Nous avons l'intention de poursuivre nos activités dans cette région à l'avenir.

Un article sur les illuminations de Noël a été publié dans le journal Iwanichi et un autre sur la messe de Noël dans le journal Iwate Nippo, n'hésitez pas à y jeter un coup d'œil.

Journal Iwanichi du 24/12/2012

2012-Dec-28-岩手日日.jpg

Journal Iwate Nippo du 25/12/2012

2012-Dec-28-岩手日報.jpg

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.15 14:48 admin

2013.02.15 14:36

Évènement aux logements temporaires de Kahoku Sandanbashiri(dimanche 2 décembre 2012・dans le complexe de logements temporaires de Kahoku Sandanbashiri, Ishinomaki-shi, Miyagi-ken)

Par Tahir, de l'association Rentai Tohoku-Seinan

Le dimanche 2 décembre, nous avons servi un repas de cuisine traditionnelle chinoise dans le complexe de logements temporaires de Kahoku Sandanbashiri à Ishinomaki, dans la préfecture de Miyagi, en soutien à ses habitants. Une grande partie des habitants de ce complexe vivaient à proximité de l'école primaire d'Okawa dont de nombreux enfants ont été victimes du tsunami. Nous nous étions liés avec des gens ayant perdu leur famille dans ce secteur et c'est de cette amitié qu'est née l'idée d'un nouvel événement.

2012-Dec-02-img1.jpg 2012-Dec-02-img2.jpg

Nous n'avons pas préparé notre curry habituel cette fois-ci car des connaissances de Liu, un chef et un assistant travaillant tous deux dans le restaurant de cuisine traditionnelle chinoise d'un hôtel, sont venus nous prêter main forte. Ces derniers avaient manifesté leur envie de soutenir nos actions après nous avoir entendu parler de nos repas de curry, mais la difficulté pour eux de poser des congés les en avait jusqu'à présent empêchés. Cette fois, ils ont donc enfin pu participer.

2012-Dec-02-img3.jpg 2012-Dec-02-img4.jpg

La veille de l'événement, des habitants ayant proposé de nous aider sont venus nous rejoindre au Centre culturel Minami de Senmaya-cho où nous avons organisé un diner centré autour de la cuisine chinoise. Parmi les locaux, des mères de familles chinoises ont agrémenté le repas de suigyozas (raviolis bouillis) de leur cru.

2012-Dec-02-img5.jpg 2012-Dec-02-img6.jpg

Nous avions aussi invité M. T, un habitant du quartier d'Okawa à Ishinomaki, qui a perdu toute sa famille lors de la catastrophe, à se joindre à nous pour la soirée. Avec lui nous avons donc effectué les préparatifs pour le kagezen (rituel en souvenir des absents) en commençant par trinquer en l'honneur des disparus. Des habitants d'Okago, à Fujisawa-cho, sont également venus participer au diner et nous nous sommes retrouvés une bonne trentaine. À table, la rencontre a pris des allures de réunion interrégionale et internationale.

2012-Dec-02-img7.jpg 2012-Dec-02-img8.jpg 2012-Dec-02-img9.jpg

Après cela, nous avons entamé les préparatifs pour l'événement du lendemain, mais comme la cuisine n'était pas en ordre, le chef cuisinier a dû se démener jusque très tard dans la nuit, vers 2 heures du matin, pour tout préparer. Le matin suivant, à 7h30, nous avons quitté le Centre culturel en direction d'Ishinomaki en passant par Okago, mais avant de nous rendre aux logements temporaires, nous nous sommes arrêtés à l'école primaire d'Okawa y respecter une minute de silence

2012-Dec-02-img10.jpg 2012-Dec-02-img11.jpg

Très impatients à l'idée de manger chinois, les habitants des logements temporaires étaient nombreux à venir observer les préparatifs et à nous avouer vouloir se mettre à table le plus tôt possible. Mais avant cela, nous devions préparer le kagezen durant lequel le prêtre bouddhiste principal de Fujisawa-cho, venu nous donner un coup de main, a récité le sutra du Cœur (le plus connu des textes bouddhiques). Après avoir célébré la mémoire des disparus, tout le monde a pu se mettre à table.

2012-Dec-02-img12.jpg 2012-Dec-02-img13.jpg

Quand nous avons débuté le service, la salle était animée par un duo piano et chant, ce qui a rendu le repas encore plus agréable. La performance était offerte par des amis de notre représentant, M. Koga, pianiste et gérant d'un restaurant musical, et Mme Yamazaki, chanteuse soprano, qui s'étaient portés volontaires pour l'occasion. Joindre à la cuisine chinoise une performance musicale constituait une première pour notre association.

2012-Dec-02-img14.jpg 2012-Dec-02-img15.jpg

Après le repas, notre représentant a demandé à plusieurs personnes s'il leur était possible de donner une lecture du célèbre poème « Ame ni mo makezu » (« Ne pas céder face à la pluie » de Kenji Miyazawa), interprété dans le patois du Tohoku. La proposition a rencontré un grand succès. M.C, avec qui nous nous sommes liés d'amitié à Okago, avait également apporté des pommes pour l'événement. Tout le monde était ravi de s'en voir offrir une en repartant.

2012-Dec-02-img16.jpg 2012-Dec-02-img17.jpg

Lors du tsunami, le quartier d'Okawa a subi d'importants dégâts et perdu plus de 400 habitations. Pouvoir aider à la tenue de ce mémorial pour les victimes de la catastrophe nous a donc beaucoup touché. Grâce à l'aide de M. T, avec qui nous sommes étroitement en contact, nous continuerons à organiser des activités dans ce secteur.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.15 14:36 admin

2013.02.15 14:26

Évènement sur l'île d'Oshima(dimanche 25 novembre 2012・Oshima, Kessennuma-shi, Miyagi-ken)

Par Tahir, de l'association Rentai Tohoku-Seinan.

Suite à une demande du Conseil de l'aide sociale de Kesennuma, nous avons accepté d'apporter notre aide lors du festival de la reconstruction du 25 novembre à Oshima, île rattachée à la ville de Kesennuma.

Bien que l'île d'Oshima soit située à environ 25 minutes en ferry de Kesennuma, le festival fut extrêmement animé, car les habitants des trois complexes de logements temporaires installés dans la cour du collège d'Oshima, au village-vacances d'Oshima et sur le terrain de sport de Shinnodaira, se sont déplacés pour l'événement.

2012-Nov-25-img1.jpg 2012-Nov-25-img2.jpg

Des amis de Nagoya sont venus nous prêter main forte pour l'occasion et nous avons servi du thé chaï pour permettre à tout le monde de se réchauffer.

À la fin du mois de juillet dernier, voyant que les complexes avaient du mal à communiquer entre eux, nous avions servi du thé chaï sur chacun des sites, et le Conseil de l'aide sociale avait organisé un atelier de pliage d'origamis, ce qui avait permis de favoriser les échanges. C'est peut-être pour cela que chacun a fait montre d'une bonne humeur et d'une volonté impressionnante de s'ouvrir aux autres lors du festival d'Oshima.

2012-Nov-25-img3.jpg

Même si nous n'avons pas préparé de curry ce jour là, nous étions très heureux d'avoir pu apporter notre aide aux habitants d'Oshima.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.15 14:26 admin

2013.02.15 14:20

Évènement au deuxième complexe de logements temporaires d'Okubo(samedi 27 octobre 2012・ Hirota-cho, Rikuzentakata-shi, Iwate-ken)

Par Tahir, de l'association Rentai Tohoku-Seinan

Le samedi 27 octobre, nous avons organisé un grand repas de curry dans le deuxième ensemble de logements temporaires d'Okubo, dans le quartier Hirota-cho de la ville de Rikuzentakata (département d'Iwate). Cet événement s'est fait en collaboration avec Keiko Hirano venue donner bénévolement une conférence sur le soutien à la reconstruction après le grand tremblement de terre.

2012-Oct-27-img1.jpg 2012-Oct-27-img2.jpg

Jusqu'à midi, Mme Hirano donne une petite conférence dans la salle de réunion. Pendant que tous les habitants sont absorbés par ses propos, nous avançons dans la préparation du curry.

2012-Oct-27-img3.jpg 2012-Oct-27-img4.jpg

Après le 7 juillet, c'est la deuxième fois que nous organisons un événement dans ces logements temporaires. Cette fois aussi, M. K (un habitant des logements temporaires qui ne fait pas partie de notre équipe, mais dont on remarque la présence au moins autant que la mienne) vient nous aider dès le matin et le travail se déroule sans accrocs. La préparation se passe à l'extérieur car la salle de réunion est monopolisée par la conférence, mais nous nous amusons beaucoup avec les enfants qui sont en pleine forme.

2012-Oct-27-img5.jpg 2012-Oct-27-img6.jpg

Le prêtre bouddhiste principal de Fujisawa-cho, plein d'attention à notre égard, est cette fois venu avec sa sœur et trois amis. C'est quelqu'un d'extrêmement actif. Même pour le nettoyage de la grande marmite, tâche extrêmement pénible, c'est lui qui prend l'initiative.

2012-Oct-27-img7.jpg 2012-Oct-27-img8.jpg
2012-Oct-27-img9.jpg 2012-Oct-27-img10.jpg

La conférence se termine à 12h45 et le repas commence. Il fait beau et les habitants qui n'ont pu entrer dans la salle de réunion s'assoient autour des tables posées dehors, et profitent du repas comme lors d'un pique-nique. Cette fois-ci nous avons cuisiné un curry que tout le monde a apprécié. Nous l'avons fait presque aussi épicé que dans son pays d'origine, car la semaine précédente certaines personnes s'étaient révélées déçues, imaginant que le curry pakistanais était bien plus relevé.

2012-Oct-27-img11.jpg 2012-Oct-27-img12.jpg

Nous sommes très heureux que tous ces gens aient pu se détendre, et d'avoir organisé cet événement avec l'aide de tous les habitants, via les représentants des associations locales.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.15 14:20 admin

2013.02.15 11:45

Compte-rendu évènement (dimanche 21 octobre 2012・ dans les logements temporaires installés sur le terrain de baseball de Goemongahara, à Kesennuma dans le département de Miyagi)

Rentai Tohoku Seinan Staff, Tahir here.

Le dimanche 21 octobre nous avons organisé un repas de curry dans les logements temporaires installés sur le terrain de baseball de Goemongahara, à Kesennuma dans le département de Miyagi.

2012-Oct-21-img1.jpg 2012-Oct-21-img2.jpg

Les logements du terrain de baseball forment, avec ceux installés sur les cours de tennis et l'aire d'activité, le plus grand ensemble de logements temporaires de Kesennuma. À la demande du Conseil de l'aide sociale de Kesennuma, nous sommes venus aider à dynamiser la communication dans cette zone. (Photo ci-dessus à gauche : le paysage de Kesennuma vu depuis le mont Murone, à 895 mètres d'altitude.

2012-Oct-21-img3.jpg 2012-Oct-21-img4.jpg

Les paysans de Senmaya, qui nous accueillent toujours comme si nous faisions partie de leur famille, nous ont offert des tomates, des poivrons ainsi que des citrouilles bien fraîches. Nous avons donc décidé qu'en plus de l'habituel curry, nous essaierons pour la première fois de faire une soupe à la citrouille. Le temps étant très clément, nous commençons la préparation sous un ciel bleu, avec l'aide des représentants des associations des logements temporaires. Tous les habitants venus nous aider sont très excités et même moi, j'ai un peu de mal à contenir leur enthousiasme. Ils ne sont pas seulement prompts à bavarder, mais également habiles de leurs mains et la préparation est terminée en un rien de temps.

2012-Oct-21-img5.jpg 2012-Oct-21-img6.jpg

En plus des citrouilles fraîches, les fermiers nous ont aussi offert du lait trait le matin même, que nous avons mis en grande quantité dans la soupe. Les mères de famille venues goûter la soupe semblent beaucoup apprécier le goût riche que lui donne le lait frais.

2012-Oct-21-img7.jpg 2012-Oct-21-img8.jpg

Notre délégation discute avec les représentants du Conseil de l'aide sociale de Kesennuma, afin de préparer minutieusement la distribution. Le service de la soupe et du curry commence à midi pile et chacun profite du repas à son rythme, le repas pouvant être pris dans la salle à manger comme dehors.

Avec le temps au beau fixe, certaines personnes sont venues assez tôt et en attendant que le curry soit prêt, discutent entre elles, ou bien viennent échanger avec nous là où nous cuisinons. Les lève-tôt étaient déjà dehors à dix heures du matin et attendent de se régaler depuis deux heures.

Nous sommes très heureux d'avoir favorisé les échanges entre habitants, car notre but n'est pas de leur faire manger du curry mais bien de les faire sortir un peu pour qu'ils profitent d'un moment agréable entre eux. Nous avons volontairement peu épicé le curry afin que tous puissent en manger, mais certains habitants ont été déçus car ils imaginaient ce plat beaucoup plus piquant. Nous envisageons donc de faire pour la prochaine fois un curry presque aussi épicé que dans sa région d'origine.

Nous venons de commencer à nous préparer pour l'hiver en installant des chaînes sur les pneus des voitures, avant que le froid ne devienne trop mordant, mais nous continuerons nos activités, quelle que soit la température.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.15 11:45 admin

2013.02.15 11:27

curry party (dimanche 23 septembre 2012・ dans les logements temporaires de l'école primaire Shinjo, Kesennuma-shi, Iwate-ken)

Par Tahir, de l'association Rentai Tohoku-Seinan

Le dimanche 23 septembre, avec l'aide de trois bénévoles venus de Nagasaki et de Sendai, nous avons organisé un repas de curry dans les logements temporaires installés sur le terrain vague de l'ancienne école primaire Shinjo, à Kesennuma, dans le département de Miyagi.

2012-Sep-23-img1.jpg 2012-Sep-23-img2.jpg

Comme à l'habitude, tous les habitants ont participé à la préparation du curry (même les enfants ont mis la main à la pâte). Dehors comme dans la salle à manger, nous nous sommes régalés et avons passé un agréable moment à écouter les récits des bénévoles venus de Sendai et Nagasaki.

2012-Sep-23-img3.jpg 2012-Sep-23-img4.jpg

Le lait du chaï servi après le repas provenait de la ferme laitière de Senmaya-cho et avait été trait le matin même. Tout le monde l'a trouvé délicieux.

Plus d'une cinquantaine de personnes étaient présentes pour ce repas, mais nous avons pu avoir des échanges cordiaux avec chacun des participants. Nous continuerons nos activités, en faisant tout notre possible pour amener un peu de joie aux habitants des logements temporaires.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.15 11:27 admin

2013.02.14 15:42

Compte-rendu évènement (7 août・ Rikuzentakata-shi, Iwate-ken; 8 août・ Safari Park d'Iwate)

Par Tahir, de l'association Rentai Tohoku-Seinan

● 7 août, Rikuzentakata, la parade de Tanabata

À la demande de la coopérative d'Aichi, nous avons servi du curry pakistanais à la parade de Tanabata de Rikuzentakata. 200 repas ont été distribués aux habitants de Kawara, quartier ravagé par le tsunami. Puis nous avons eu la joie de pouvoir participer au festival avec tous les habitants.

2012-Aug-01-img1.jpg 2012-Aug-01-img2.jpg

Dans la région de Kesen (préfecture d'Iwate), on célèbre Obon, la fête des morts, du 13 au 16 août. Cependant, quand on célèbre un défunt pour la première fois cette pratique est appelée Niibon et se tient le 7 août. Le même jour, pour calmer les âmes de ces défunts, se tient traditionnellement la parade de Tanabata.

Les chars cérémoniels ont quasiment tous été détruits l'an dernier lors de la catastrophe et seuls trois sont encore en état de marche. Mais grâce au soutien recueilli à travers tout le pays, la municipalité a pu réunir 9 chars et à 1 heure du matin, la procession a pu commencer dans l'ancien quartier de la ville sinistrée. La fête fut magnifique et touts les habitants en profitèrent pleinement. Nous aussi étions très honorés d'avoir pu donner un petit coup de main.

2012-Aug-01-img3.jpg 2012-Aug-01-img4.jpg

● 8 août, au Safari Park d'Iwate

Nous avons invité une vingtaine d'enfants logeant dans les logements temporaires de Rikuzentakata pour les emmener au zoo « Iwate Safari Park ». Cet événement a pu se faire grâce à l'aide chaleureuse de nombreuses personnes dont M. Murakami et M. Suzuki, de Senmaya-cho, ainsi que le directeur du zoo.

Dans ce zoo, on trouve 700 animaux de 70 espèces différentes. On peut observer les troupeaux, le mode de vie des animaux et leurs comportements depuis un véhicule. Ces derniers viennent jusqu'aux fenêtres et l'on peut alors profiter du safari, en voyant les animaux de tout près : les fauves s'approchent dangereusement, tandis que dans la section des herbivores, on peut entendre le souffle des girafes et autres chameaux dressés juste devant nous.

Les enfants de Rikuzentakata sont habitués à vivre près de la mer, et ce Safari Park où l'on peut voir des animaux en liberté dans les montagnes constitue un nouveau monde pour eux. Dans le bus entre Rikuzentakata et le parc, les enfants étaient tout excités, dans un joyeux mélange d'attentes et d'appréhension.

2012-Aug-01-img5.jpg 2012-Aug-01-img6.jpg

Nous étions comme des professeurs d'école en expédition. Grâce aux bonnes grâces du directeur du zoo, les enfants ont pu bénéficier d'un programme spécial et ont passé une excellente journée. Pour le déjeuner, chacun avait apporté son bento, comme lors de la fête du sport, et avaient même apporté notre part. Nous aussi, tout organisateurs que nous étions, sommes retournés en enfance, et avons profité de ce succulent repas avec eux. Tous les enfants présents se souviendront probablement de ces vacances.

2012-Aug-01-img7.jpg 2012-Aug-01-img8.jpg

Je m'imaginais que les enfants qui se dépensaient depuis le matin allaient dormir pendant le trajet de retour, mais ils débordaient toujours d'énergie. Même moi, qui suis pourtant plutôt sportif, j'étais épuisé par cette journée. Je remercie toutes les mamans qui sont venus avec nous pour s'occuper des enfants ainsi que toutes les personnes qui nous ont aidés à mettre en place cette activité.

2012-Aug-01-img9.jpg 2012-Aug-01-img10.jpg

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.14 15:42 admin

2013.02.14 09:37

Compte-rendu évènement (22 juillet・Centre culturel Minami de Senmaya-cho, Rikuzentakata-shi, Iwate-ken; 25 juillet・ MinamiSanriku-cho, Miyagi-ken; 28 juillet・sur l'île d'Oshima, Kesennuma-shi, Miyagi-ken)

Par Tahir, de l'association Rentai Tohoku-Seinan.

● 22 juillet, Centre culturel Minami de Senmaya-cho, participation au « programme d'échanges Palpal »

Le Rotary Club de Senmaya nous a demandé de donner un coup de main au « programme d'échanges Palpal ». Nous avons contribué en préparant du curry pakistanais pour les enfants.

Le « programme d'échanges Palpal » a commencé en 1985 par des échanges éducatifs entre les jeunes écoliers du quartier de Konashi à Senmaya-cho (ville d'Ichinoseki) et celui de Taishido dans l'arrondissement de Setagaya à Tokyo. Depuis, plus de 2000 écoliers ont mutuellement participé au programme d'échanges en partant en groupe au printemps et en été.

Le programme a du être stoppé l'an dernier suite au grand tremblement de terre du Tohoku, mais ce 22 juillet, le programme a repris et 30 enfants de Setagaya-ku sont venus à Senmaya-cho. Ils sont restés jusqu'au 28, dormaient au camping, ont participé à différentes activités et échangé avec les enfants du quartier. C'est lors du premier événement de bienvenue au Centre culturel Minami que nous leur avons préparé notre meilleur curry pakistanais, en y mettant tout notre cœur : les enfants étaient ravis !

Nous étions invités par les habitants de Senmaya-cho qui, comme toujours, nous ont traités comme si nous étions de la famille, et nous avons voulu leur rendre un peu de leur gentillesse en aidant à la mise en place de l'organisation. Nous étions très fiers d'avoir pu aider.

2012-Jul-22-img1.jpg 2012-Jul-22-img2.jpg

● 25 juillet, soirée curry à Minamisanriku-cho

Nous avons organisé une soirée curry le 25 juillet aux logements temporaire de Minato à Minamisanriku-cho. C'était la première fois que nous organisions un tel événement dans cette zone, et tout cela ne fut possible que grâce à l'aide et au soutien de M. Takahashi qui tient un café-restaurant à Okago, Fujisawa-cho.

Les parents de M. Takahashi, qui vivent dans un de ces logements, nous ont gentiment accueillis et nous ont aidés à préparer notre curry pakistanais. Nous voulions avec cet événement améliorer la communication entre les habitants des logements temporaires et c'est pour cela que le curry était programmé au dîner : afin que, à la différence d'un déjeuner, tout le monde puisse prendre le temps de discuter. Et ce fut un vrai succès !

Il va sans dire que si tout le monde était à son aise, c'est aussi et surtout grâce au bon café et aux délicieux gâteaux que M. Takahashi avait préparés. La quinzaine d'enfants présents a pu ensuite admirer les feux d'artifices et profiter pleinement de cette soirée estivale.

2012-Jul-22-img3.jpg 2012-Jul-22-img4.jpg

● 28 juillet, sur l'île d'Oshima

Nous avons reçu une demande du Conseil de l'aide sociale de Kesennuma pour dynamiser la communication dans 3 sites de logements temporaires d'Oshima, le 28 juillet.

L'île d'Oshima est située à 25 minutes en ferry de Kesennuma. On y trouve 3 sites de logements temporaires : la cour du collège d'Oshima, le village de vacances d'Oshima et le terrain de sport de Shinnodaira.

Due to the high proportion of elderly residents, these areas are lacking in communcation, often resulting in isolation. We don't think we can do enough just by visiting once, but we went this time with the hope that we could contribute even a little.

Le grand nombre de personnes âgées limite la communication entre habitants et beaucoup d'entre eux se sentent seuls. Une seule de nos visites ne peut bien sûr pas régler le problème mais j'espère que cela aura au moins aidé quelques habitants. C'est dans cet esprit que nous avons entrepris cette démarche.

Les habitants se sont rassemblés dans chacun des trois sites. Nous leur avons servi du chaï et proposé des ateliers d'origamis organisés par les membres du Conseil de l'aide sociale afin d'encourager les échanges. Dès le matin, nous avons visité un par un les 3 sites. L'emploi du temps était assez serré mais tous étaient très heureux de pouvoir participer.

2012-Jul-22-img5.jpg 2012-Jul-22-img6.jpg

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.14 09:37 admin

2013.02.13 11:06

Évènement au deuxième complexe de logements temporaires d'Okubo (samedi 7 Juillet 2012 • Rikuzentakata-shi, Iwate-ken)

Par Tahir, de Rentai Tohoku-Seinan

Le samedi 26 mai, nous avions tenu un stand et servi gratuitement du curry pakistanais en soutien aux enfants et à leur famille lors de la fête du sport à l'école primaire Hirota, située à Rikuzentakata (préfecture d'Iwate). À cette occasion, notre représentant M. Sata, avait pu discuter plus longuement avec l'un des enfants présents vivant dans un complexe de logements temporaires (le deuxième construit dans le quartier d'Okubo à Hirota-cho). C'est de cette rencontre qu'est né le projet de tenir un nouveau stand de curry dans ce complexe le samedi 7 juillet, pour la fête de Tanabata.

Nous avons donc commencé à réfléchir à ce projet dans l'idée de manifester notre soutien à ces personnes en difficulté et de pouvoir leur permettre de rompre un temps avec les difficultés de leurs conditions de vie. Malgré le manque d'espace de la salle commune, nous avons réussi à tenir notre stand en utilisant à la fois la salle et un espace ouvert.

2012-Jul-07-img1.jpg 2012-Jul-07-img2.jpg

Lors de la rencontre du 26 mai, M. Sata a sympathisé avec une famille à laquelle il a par la suite envoyé un certain nombre de livres. Le hasard a voulu que, parmi la sélection figure un livre intitulé « Les mots magiques pour élever ses enfants », que la famille possédait avant le tremblement de terre. Perdu lors du tsunami, « c'est comme si le livre avait retrouvé son chemin jusqu'à nous » ont-ils dit à M. Sata pour le remercier. Si cela nous a beaucoup surpris, cette coïncidence nous a, en même temps, rassérénés et a renforcé notre motivation pour préparer la rencontre suivante.

2012-Jul-07-img3.jpg 2012-Jul-07-img4.jpg

À 7 heures du matin, nous avons chargé les ingrédients et le matériel de cuisine entreposés au centre culturel Minami de Senmaya-cho et sommes partis en direction de Rikuzentakata. Sur le chemin nous nous sommes arrêtés dans une ferme laitière où nous avons reçu du lait frais du matin. Nous avons remercié le couple d'exploitants qui nous accueille toujours très chaleureusement et nous offre du lait.

2012-Jul-07-img5.jpg 2012-Jul-07-img6.jpg

La pluie, bien qu'ayant fait son apparition par intermittence la veille, n'était pas suffisante pour empêcher la tenue de l'événement et les enfants qui attendaient cela avec impatience nous ont accueillis chaleureusement. Après avoir discuté avec directeur de la communauté de quartier, nous avons monté la tente et le matériel aidés par les habitants du complexe. Nous avions assez d'ingrédients pour préparer un curry pour 200 personnes mais grâce à l'habilité des mamans venues nous prêter main forte, nous avons terminé la préparation en deux temps trois mouvements.

2012-Jul-07-img7.jpg 2012-Jul-07-img8.jpg 2012-Jul-07-img9.jpg

Nous avons utilisé deux énormes marmites pour cuisiner le curry. M. K ainsi qu'un écolier vivant tous deux au complexe étaient très contents d'avoir pu prendre en charge chacun la préparation d'une marmite. Lors de la distribution générale, M. K était visiblement fier de lui et a pu se vanter d'avoir préparé lui-même le curry.

2012-Jul-07-img10.jpg 2012-Jul-07-img11.jpg

Plus que la préparation du curry, c'est la cuisson du naan (pain rond) que nous voulions servir avec qui aurait pu s'avérer difficile, mais un bénévole ayant déjà rencontré le problème lors de la fête du sport d'Hirota est venu tout droit de Sendai pour nous aider. Faisant preuve d'une efficacité remarquable, ce dernier à cuisiné des naan dignes d'un professionnel et c'est bien grâce à son intervention que nous avons pu en servir avec notre curry.

2012-Jul-07-img12.jpg 2012-Jul-07-img13.jpg

Le curry n'était, volontairement, pas trop épicé de manière à être facile à manger et tout le monde a pu se faire plaisir. Bien que nous ayons préparé une grande quantité de curry, il n'en restait plus rien une demi-heure après le début du service. Les volontaires venus en soutien de Fukushima et de Nagoya ont également beaucoup apprécié.

2012-Jul-07-img14.jpg 2012-Jul-07-img15.jpg

Si notre but était d'offrir une animation à ces gens vivant dans le second complexe de logements temporaires d'Okubo, le fait d'avoir permis à de nombreuses personnes de se rassembler et de passer du bon temps ensemble nous laisse à penser que nous avons atteint notre objectif. Comme c'était le jour de la fête de Tanabata, M. Sata, notre représentant, a offert aux enfants des équipements de base-ball, ainsi que des ballons de basket et de football. Cela leur a visiblement fait très plaisir. Le directeur de la communauté de quartier pensait ranger les équipements offerts dans la salle commune mais les enfants s'en sont emparés et se sont précipités sur le parking d'en face pour jouer sous la pluie.

Tenu dans le troisième plus grand complexe de logements temporaires de Rikuzentakata, l'événement a permis de rassembler un grand nombre de personnes, et a été en cela un succès. Mais ce jour là, ce sont les enfants qui, heureux de courir après un ballon, ont réellement su inspirer l'espoir d'un avenir meilleur.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.13 11:06 admin

2013.02.13 10:53

Fête à l'école Hirota (samedi 26 mai 2012 • Rikuzentakata-shi, Iwate-ken)

Par Liu et Tahir, de Rentai Tohoku-Seinan

Par le biais de M. Numakura, professeur de l'école primaire Hirota située à Rikuzentakata (préfecture d'Iwate), nous avons tenu un stand lors de la fête du sport du samedi 26 mai, où nous avons servi gratuitement du curry pakistanais en soutien aux enfants et à leurs familles.

Des logements provisoires étant installés dans la cour de l'école, la rencontre s'est tenue, cette fois-ci, dans la cour d'un collège voisin. Cette rencontre sportive, la première organisée en deux ans après le séisme, avait pour slogan « N'abandonnez jamais ! Brillez enfants, d'Hirota ! ». Nous avons préparé beaucoup de curry ce jour-là.

Arrivés de Nagoya en soutien, sept volontaires sous la direction de M. Eba nous ont rejoints au centre culturel Minami de Senmaya-cho la veille au soir de l'événement pour nous aider dans les préparatifs du curry. Sans même se poser, les volontaires de Nagoya se sont mis au travail dès leur arrivée, et grâce à leur impressionnante habilité à manier le couteau et au soutien de toutes les personnes venues nous aider, nous avons terminé plus vite que prévu les 400 portions de curry à préparer.

2012-May-26-img1.jpg 2012-May-26-img2.jpg

Plus tard dans la soirée une réunion était organisée avec la population locale pour permettre d'approfondir les échanges culturels, mais elle s'est vite transformée en débat d'idées. Au début, n'ayant pas connaissance des actions de Rentai Tohoku-Seinan, ils semblaient plutôt s'interroger sur les raisons de notre présence mais en voyant les volontaires travailler jusque tard dans la nuit à la préparation du curry, chacun a peu à peu abandonné ses réserves et un dialogue a pu s'établir. Le président du Rotary Club local a généreusement fait don de trente kilos de poulet pour la préparation du curry.

2012-May-26-img3.jpg 2012-May-26-img4.jpg

À sept heures, le lendemain matin, nous avons chargé les ingrédients préparés la veille au centre culturel ainsi que le matériel de cuisine dans six voitures en direction de Rikuzentakata et bien qu'il ait plu toute le nuit, le ciel s'est dégagé à l'aube promettant un jour parfait pour la compétition sportive. Les enfants, qui attendaient avec impatience ce jour, nous ont accueillis chaleureusement. Après un briefing avec le principal de l'école, tous les membres de l'équipe ont monté la tente et installé les équipements de cuisine.

2012-May-26-img5.jpg 2012-May-26-img6.jpg

Quand la cérémonie d'ouverture de la rencontre a débuté, à neuf heures, nous avons commencé à préparer le curry. Même si le temps était au beau fixe, nous avons essuyé quelques violentes rafales de vent. Si nous avions eu un équipement de cuisine classique, cela aurait pu poser de sérieux problèmes pour protéger le feu, mais grâce à notre matériel anti-intempéries équipé d'un pare-vent, nous avons pu cuisiner en toute tranquillité.

2012-May-26-img7.jpg 2012-May-26-img8.jpg

Cuire le naan (pain rond) pour servir avec le curry fut autrement plus difficile mais certains membres de l'équipe, ayant déjà rencontré les même difficultés en participant au festival NUMA☆FES2011 l'été dernier, ont pris la tête des opérations et nous avons pu servir nos naan comme prévu.

2012-May-26-img9.jpg 2012-May-26-img10.jpg

La pause de midi était programmée à 11h45, mais le directeur de l'école avait arrangé un moment pour que les représentants de notre délégation M. Sata et Tahir puissent adresser leurs d'encouragements aux enfants depuis l'estrade : « Hourra ! Hourra ! Hirota ! »

2012-May-26-img11.jpg 2012-May-26-img12.jpg

Nous avons préparé deux types de curry, un doux et un épicé, mais chez les enfants c'est le doux qui a eu le plus de succès. Les plus courageux ont relevé le challenge du curry épicé mais, en réalité, comme nous avions décidé de préparer les deux curry de manière à ce qu'ils soient moins épicés que d'habitude, tout le monde a pu se faire plaisir en toute tranquillité. Nous étions inquiets à l'idée d'avoir préparé trop de curry et donc de nous retrouver avec des restes importants, mais tout le monde a fait preuve d'un solide appétit et tout avait disparu avant midi et demi.

2012-May-26-img13.jpg 2012-May-26-img14.jpg

M. Eba, compositeur de « Shinsei » et « Shinsei II toward the light », deux CD caritatifs dont la vente est destinée à aider les victimes du désastre, a présenté son travail lors de la pause-déjeuner et pendant un temps tout le monde a pu apprécier la musique qui berçait la cour.

2012-May-26-img15.jpg 2012-May-26-img16.jpg

C'était le premier événement auquel nous participions depuis que nous avons changé le nom de l'association pour « Solidarité Tohoku-Seinan » et nous avons eu le sentiment d'avoir pu apporter quelque chose en participant à l'ambiance de cette fête du sport. Notre représentant, M. Sata, a également pu discuter plus longuement avec un des enfants participant à la rencontre qui vit dans un logement temporaire proche de l'école (le troisième plus grand complexe de logements temporaires à Rikuzentakata). De cette rencontre est née l'idée de tenir à nouveau un stand de curry pour la fête de Tanabata (le samedi 7 juillet). Nous réfléchissons maintenant à l'organisation de ce nouvel événement en espérant pouvoir apporter un soutien à ces personnes vivant en logements temporaires et adoucir un tant soit peu la sévérité de leur quotidien.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.13 10:53 admin

2013.02.13 10:27

« Vers la lumière » : 2e symposium pour une reconstruction autonome (le 11 mars, Will Aichi Center, Nagoya)

Le 11 mars 2012, un an après le grand séisme du nord-est du Japon, s'est tenu à Nagoya le deuxième symposium sur la reconstruction autonome intitulé « Vers la lumière ». Grâce à la présence de nombreux érudits venant de divers domaines qui firent le rapport de leurs actions de soutien aux zones sinistrées tout en mettant en avant les points problématiques et en soulevant les questions essentielles, ce symposium fut l'occasion pour tous les participants de réfléchir de manière significative sur leur devoir à l'avenir en tant que citoyens Japonais.

2012-Mar-11-img1.jpg 2012-Mar-11-img2.jpg

Après une ouverture solennelle avec la minute de silence conduite par le prêtre du sanctuaire de Wakamiya Hachiman, le prêtre du temple Togenji (préfecture d'Iwate) fit la lecture du sutra du cœur « Hannya Shingyo », et pour finir, Syed Tahir nous fit une présentation du Coran. Et tandis que chaque discours était ponctué par les voix d'anges de la chorale des écoliers, cette journée communiqua à tous un message de paix dépassant religions et frontières.

2012-Mar-11-img3.jpg 2012-Mar-11-img4.jpg

En outre, grâce au support de nombreux bénévoles, les invités ont pu déguster le curry pakistanais, le thé chaï et le dessert qui sont servis dans les zones sinistrées, et sont certainement repartis repus et heureux.


Nous ne couvrirons qu'une partie de l'ensemble des conférences, mais laissez-nous vous présenter un aperçu de ce symposium.

Ouverture

Discours d'ouverture
Yasuhiko Sata, président de Rentai Tohoku

Le symposium se tenait à Nagoya (préfecture d'Aichi) où Tahir, qui a fait preuve de tant de dévouement dans son aide au Tohoku, exerce ses activités au Japon. M. Sata a pris le rôle de « Sata Claus », et a inauguré ce symposium par de profonds remerciements à tous ceux qui nous soutiennent.

Minute de silence
M. Hitoshi Fukuno, prêtre du sanctuaire de Wakamiya Hachiman

M. Fukuno nous a fait part des paroles de l'Empereur à propos de la catastrophe, et a invité les participants à respecter une minute de silence, à la lumière des bougies.

Voici le poème composé par l'Empereur lors de la séance de lecture de poèmes du nouvel an de cette année :

« En contemplant la mer bleue et sereine, j'essaye d'imaginer la côte lorsque survint le tsunami. »

● Prise de parole 1

M. Haruo Maiya, président de Maiya Ltd.(message vidéo)

M. Maiya s'est d'abord montré profondément reconnaissant de l'aide reçue de la part de personnes de tout le pays. Les projets de reconstruction sont en préparation et le déblayage des débris progresse, mais les inquiétudes des personnes sinistrées ne font que grandir. Il continue à agir sans abandonner le combat, et souhaite que les victimes de ce gigantesque tsunami ne soient pas oubliées. Sa chaîne de supermarchés, créée il y a 50 ans, a vu 6 de ses magasins entièrement détruits et accuse une perte de 7 milliards de yens de chiffre d'affaire. M. Maiya a perdu dans la catastrophe 16 employés, sa mère et la maison dans laquelle sa famille vivait depuis plusieurs générations. Son entreprise a dû temporairement licencier 350 salariés, mais est parvenue les réintégrer presque tous avant le mois de juillet.

● Prise de parole 2

M. Koji Ogawa, directeur de la Fondation des bourses Ashinaga

La Fondation Ashinaga est un organisme privé qui ne reçoit aucune aide de l'État et est entièrement financé par les dons. Alors qu'elle ne pouvait faire de prévisions sur ses ressources financières puisque la catastrophe est arrivée juste avant la rentrée scolaire, deux jours seulement après les évènements, elle a décidé de verser une « somme forfaitaire spéciale » aux orphelins du tsunami.

Comme elle a, par la suite, bénéficié de 4,8 milliards de yens de dons, elle verse en ce moment une somme de 2 millions de yens à chaque enfant. Un mois plus tard, elle mettait en place un « Bureau du Tohoku », et continue aujourd'hui à faire avancer son projet de construction de 5 centres de soins psychologiques pour ces orphelins, appelés « Tohoku Rainbow House ». Lors de cette présentation, s'exprimèrent également les garants de ces orphelins et leurs paroles suscitèrent beaucoup d'émotion parmi les participants.

● Prise de parole 3

M. Kiyoshi Ishikawa, directeur de l'hôpital no 2 de la Croix Rouge de Nagoya

Il nous présenta les activités de son hôpital, les enseignements tirés et les problèmes soulevés, lors d'une conférence intitulée : « En vue d'un rétablissement rapide des soins médicaux dans les zones sinistrées - L'apport de secours en cas de désastre, mission de la Croix Rouge ». À peine 80 minutes après le début de la catastrophe, un groupe d'intervention était mis en place et dès la fin de l'après-midi, une équipe de coalition de premiers secours se dirigeait vers Ishinomaki. Tous les hôpitaux unifièrent leurs ressources et avant la fin août, 228 travailleurs furent envoyés sur le terrain.

3 600 équipes furent dirigées sous les ordres du coordinateur médical de la préfecture de Miyagi, Tadashi Ishii, et les actions des travailleurs de la Croix Rouge Japonaise d'Ishinomaki, eux-mêmes victimes de la catastrophe, révélèrent un dévouement exemplaire au sein de la profession médicale. L'Institut ACT pour la médecine des désastres à été créé, regroupant les experts en soins médicaux liés aux catastrophes naturelles qui ont participé aux équipes de secours de la zone d'Ishinomaki.

Vu l'importance que prendront à l'avenir les soins psychologiques, le moment du retrait des équipes de support médical est une période difficile, mais même après la fin de l'apport d'aide aux sinistrés, ceux-ci ne seront jamais oubliés.

● Prise de parole 4

M. Tetsuya Banno, directeur de la Clinique Ishiki

Après avoir passé en revue les activités de la JMAT (Japan Medical Association Team), équipe de soins médicaux agissant dans les zones sinistrées, dans les 6 centres d'évacuation de la ville d'Iwaki (préfecture de Fukushima), M. Banno a énoncé les points importants concernant les activités futures de la JMAT.

La JMAT désigne les équipes de médecine des désastres qui agissent dans les zones sinistrées, dans lesquelles les associations médicales préfectorales, au nom de l'Association Médicale du Japon, orchestrent les associations municipales par unité. Leur rôle est d'apporter leur soutien dans le domaine des soins médicaux continus pour les maladies subaigües et chroniques, en collaboration avec les associations médicales des zones sinistrées. (DMAT : Équipe d'assistance médicale pour les désastres.)

● Lecture de sutras

M. Ryouki Sato, prêtre du temple de Sotoshu Togenji (Ichonoseki, préfecture d'Iwate)

M. Sato, qui a lui-même été victime du désastre mais a miraculeusement survécu, a lu le sutra du cœur « Hannya Shingyo » pour le repos des âmes défuntes.

● Chorale

École primaire associée à l'Université Sugiyama Jogakuen, élèves de 2e année

Le chorale a chanté 3 chansons, mais la dernière « We are the World » en particulier, a suscité le rappel du public. Le message chaleureux transmis par tous ces enfants fut porteur d'espoir pour l'avenir.

● Exposé introductif

M. Shigemi Kitahara, président de l'Institut Neurochirurgical Kitahara (KNI)

The title of the talk was 'The day hospitals save Tohoku - In order to save this country from collapse'.

Le problème des soins médicaux du Japon et de la sécurité sociale fut soulevé dans une présentation intitulée « Le jour où l'hôpital sauve le Tohoku... afin de sauver le pays de la dévastation ». Après avoir exposé les raisons pour lesquelles le Japon est maintenant « au bord du précipice », et les mesures qui permettraient de sauver le pays de la dévastation médicale, M. Kitahara nous présenta les approches diverses et variées du KNI, institut également à l'origine d'actions non médicales de développement au Japon comme à l'étranger en collaboration avec le ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie.

Selon lui, les deux vecteurs qui changeront la société sont une croyance sans faille dans la réalisation des idées, et une prise de conscience commune par les citoyens suivie d'une réflexion sur les actions à entreprendre pour demain.

● Exposé introductif 2

M. Tadanobu Okuyama, directeur du département de gestion de l'Université Saitama Gakuen (administrateur de Rentai Tohoku)

The title of the talk was 'Tohoku regeneration - disaster and yet another crisis'.

Intitulant son discours « La reconstruction du Tohoku, le désastre, et un danger supplémentaire », M. Okuyama nous présenta des propositions de politique nationale d'un point de vue économique.

  • Les grandes lignes en furent les suivantes. Le sang-froid et l'ordre dans lesquels ont réagi les habitants des zones sinistrées méritent l'admiration, mais d'un autre côté, on peut sentir s'installer le doute et la colère envers un système national qui s'est révélé biaisé (les sphères académiques, les médias, la bureaucratie, le Gouvernement).
  • Aujourd'hui, le Gouvernement japonais est en voie de se retrouver en cessation de paiement de dette, et il est nécessaire que la Banque du Japon prenne des mesures au plus vite.

● Débat d'idées

2012-Mar-11-img5.jpg

Nous avons demandé à chacun des conférenciers, ainsi qu'à M. Yasuo Eba, président d'Eba Corporation, l'archiprêtre M. Sato, et M. Yutaka Kobayashi, directeur du département de chirurgie de l'hôpital général Sakura, d'échanger leurs idées concernant la reconstruction du Tohoku et plus largement du Japon à l'avenir.

M. Eba, avec la parabole suivante : « Il n'existe pas de ténèbres en ce monde, ce qui semble être des ténèbres, n'est qu'une ombre, et l'ombre et la lumière ne font qu'un », met l'accent sur la nécessité d'une aide visant à un développement autonome pour ce monde qui commence à dépérir.

M. Kobayashi, fort de son expérience lors du tremblement de terre de Hanshin-Awaji où il entra dans Kobe pour porter secours aux victimes avant même les Forces d'Auto-Défense, nous a raconté qu'il s'était dirigé vers la préfecture de Miyagi avec les ambulances et les infirmiers de l'hôpital général Sakura, institution privée.

Malgré le manque d'information au quartier général d'intervention d'urgence, il accomplit ses devoirs de chirurgien en s'appuyant sur les informations fournies par les secours et sur son propre instinct, sans attendre les décisions du Gouvernement, et prit conscience de la différence avec les blessés du tremblement de terre de Hanshin-Awaji, et de l'importance des opérations d'investigation permettant de rendre les corps des défunts au plus vite à leur famille.

Il précisa également qu'il était important que la ferveur qui entoure la reconstruction ne retombe pas, que l'action continue, et que lui-même aidait le Tohoku entre autres en achetant et en vendant des biens depuis les régions sinistrées.

● En conclusion du symposium

Rentai Tohoku a mis en place des actions de soutien autonomes se focalisant surtout sur la santé psychologique des sinistrés en leur offrant des repas en extérieur.

L'altruisme, qui est un trait de caractère particulier aux Japonais, toujours emprunts d'une grande politesse et qui souhaitent le bonheur des autres autant que le leur, est ce qui sauve le Japon. Donnons de l'importance à cette belle pensée. Toutes les religions sont par principe un altruisme. Le Japon connaît aujourd'hui un état de crise, aussi bien politique qu'économique. L'autonomie du Tohoku permettra de sauver le Japon, et de sauver le monde. Nos actions aussi se tournent vers le monde, et nous souhaitons agrandir notre champ d'action, de la solidarité envers Tohoku (nort-est) à la solidarité envers les régions du nord, du sud, de l'est comme de l'ouest.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.13 10:27 admin

2013.02.12 13:07

Curry party(dimanche 26 février 2012・à les logements temporaires du collège Shishiori, Kesennuma-shi, Iwate-ken)

Par Liu et Tahir, de Rentai Tohoku

Le dimanche 26 février 2012, nous avons organisé un grand repas dans les logements temporaires du collège Shishiori de la ville de Kesennuma, dans le département de Miyagi.

Rentai Tohoku avait déjà organisé un premier évènement dans les logements temporaires du collège Shishiori. Sur demande du président de la communauté de quartier, nous avions organisé un grand repas de curry, afin de combler le manque de lien social entre les habitants. Ces derniers avaient bien apprécié le curry et avaient émis le souhait de renouveler l'expérience, avec en plus des suigyozas (raviolis bouillis chinois), étant donnée la présence dans le staff de personnes de nationalité chinoise. Ce deuxième repas s'est tenu le 26 février 2012 et son organisation a été rendue possible grâce à la collaboration de bénévoles américains et australiens, de volontaires de la ville de Nagoya et de l'association des épouses chinoises d'Ichinoseki.

• Départ

2012-Feb-26-img1.jpg 2012-Feb-26-img2.jpg

La route depuis Senmaya-cho jusqu'à Kesennuma est couverte d'un beau manteau neigeux et nous conduisons prudemment afin de ne pas perdre de vue les limites de la route.

• Préparation du curry

2012-Feb-26-img3.jpg 2012-Feb-26-img4.jpg

Dans la salle de réunion, tout le monde s'attelle à la tâche et commence à découper la viande et les légumes.

2012-Feb-26-img5.jpg 2012-Feb-26-img6.jpg

Dehors, les hommes et les bénévoles montent les tentes et préparent les marmites. On y introduit la viande et les légumes, et la cuisson commence. Grâce au repas organisé l'été dernier, les habitants savent déjà comment cuisiner le curry et la préparation avance sans qu'il y ait besoin d'explications.

• Préparation des suigyozas

2012-Feb-26-img7.jpg 2012-Feb-26-img8.jpg

2012-Feb-26-img9.jpg 2012-Feb-26-img10.jpg

2012-Feb-26-img11.jpg 2012-Feb-26-img12.jpg

Au Japon, les raviolis bouillis semblent être un met plutôt rare, car on a plutôt l'habitude de les faire cuire à la poêle. L'organisation du repas tourne au cours de cuisine, de nombreuses personnes désireuses d'apprendre la recette des raviolis bouillis s'étant réunies. Les épouses chinoises venues d'Ichinoseki transmettent leurs secrets de cuisine et vers 11 heures, mille raviolis ont été préparés.

• Début du repas

2012-Feb-26-img13.jpg 2012-Feb-26-img14.jpg

2012-Feb-26-img15.jpg 2012-Feb-26-img16.jpg

2012-Feb-26-img17.jpg 2012-Feb-26-img18.jpg

2012-Feb-26-img19.jpg




Après s'être bien amusés en faisant la cuisine, tout le monde se délecte du curry pakistanais et des raviolis bouillis, y compris ceux qui n'ont pas pu participer à la préparation. Le bonhomme de neige, lui aussi, semble avoir l'eau à la bouche.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.12 13:07 admin

2013.02.12 11:34

Curry party (dimanche 19 février 2012・ à les logements temporaires de Tochigasawa, dans le quartier de Takata-cho de la ville de Rikuzentakatae)

Par Liu et Tahir, de Rental Tohoku.

Le 19 février 2012, nous avons organisé un grand repas de curry dans les logements temporaires de Tochigasawa, dans le quartier de Takata-cho de la ville de Rikuzentakata, (département d'Iwate).

C'est en automne 2011 que nous avons visité pour la première fois les logements temporaires de Tochigasawa, et nous nous étions promis d'y organiser un événement afin d'y combler le manque de lien social entre les habitants. Cette promesse est enfin devenue réalité, mais devant l'absence de lieu de réunion dans les logements temporaires, nous avons dû solliciter la coopération du patron de l'entreprise toute proche de charpenterie, et l'événement a pu se tenir dans ses locaux.

• Départ

2012-Feb-19-img1.jpg 2012-Feb-19-img2.jpg

7 heures du matin, départ du centre culturel de Senmaya-cho. Cette semaine, la neige a cessé de tomber et l'horizon est dégagé. Nous arrivons sans encombre aux logements temporaires.

• Préparation du repas

2012-Feb-19-img3.jpg 2012-Feb-19-img4.jpg

On ne peut pas dire qu'il fasse très chaud, mais la préparation se déroule dans les bonnes odeurs de bois et les ingrédients sont posés sur de modestes tables.

2012-Feb-19-img5.jpg 2012-Feb-19-img6.jpg

Nous nous sommes permis d'utiliser jusqu'au bureau de l'entreprise pour la préparation des ingrédients. Les légumes et la viande sont consciencieusement découpés par tous les habitants des logements temporaires. Il aura suffi d'à peu près une heure pour préparer environ 40 kilos de nourriture.

2012-Feb-19-img7.jpg 2012-Feb-19-img8.jpg

Après la préparation, petite pause avec le président de la communauté de quartier et le patron de l'entreprise qui nous a généreusement prêté ses locaux.

2012-Feb-19-img9.jpg 2012-Feb-19-img12.jpg

À l'extérieur du bureau, commence la cuisson des ingrédients préparés par les habitants dans de grandes marmites.

2012-Feb-19-img10.jpg 2012-Feb-19-img11.jpg

Nous autres bénévoles ne sommes pas les seuls à nous occuper de la cuisson du curry, les habitants s'y essayent également.

La présence d'une diététicienne parmi les gens qui nous aident nous trouble un peu, mais nous nous rassurons en l'entendant dire que le curry est idéal pour les hivers rudes grâce à sa grande valeur nutritive, alors qu'elle regarde les ingrédients et l'assaisonnement.

• Début du repas

2012-Feb-19-img14.jpg 2012-Feb-19-img15.jpg

2012-Feb-19-img16.jpg 2012-Feb-19-img17.jpg

Le curry est enfin prêt. Les habitants impatients sont servis et écoutent les conseils dispensés par la diététicienne sur les habitudes alimentaires. Tout le monde échange sur le goût du curry et sur sa préparation dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

2012-Feb-19-img18.jpg 2012-Feb-19-img19.jpg

Après le curry, on prépare du chaï, une boisson traditionnelle pakistanaise.

• La gratitude des habitants

2012-Feb-19-img20.jpg 2012-Feb-19-img21.jpg

Alors que nous nous délassons en buvant du chaï, nous sentons comme un doux parfum. Ce sont des yakionigiri (des boules de riz grillées). Alors que nous demandons s'il s'agit du dessert, on nous explique qu'il s'agit d'un cadeau de la part des habitants. Nous les mangeons accompagnés de tsukemono (légumes macérés dans du sel) faits maison. « Merci pour tout, revenez quand vous voulez. » De ces mots de remerciement déborde la gentillesse des habitants.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.12 11:34 admin

2013.02.12 11:17

Curry party (dimanche 12 février 2012 • à les logements temporaires de Miyata, Takkon-cho, Ofunato-shi, Iwate-ken)

Par Liu et Tahir, de Rental Tohoku.

La moyenne d'âge des habitants des logements temporaires de Miyata est assez élevée, et plus d'une quarantaine de personnes âgées y vivent seules. Actuellement, il ne reste que cinq familles avec des enfants à Miyata, les familles avec enfants étant prioritaires pour les logements temporaires situés près d'une école. Les habitants n'ayant que peu d'occasion de se rencontrer, nous nous sommes demandé comment dynamiser un peu la vie du quartier. C'est ainsi que le dimanche 12 février, nous avons organisé un grand repas de curry.

• Départ

2012-Feb-12-img1.jpg

Nous avons chargé dans la voiture le matériel et les denrées alimentaires préparés le jour précédent au centre culturel Minamikonashi de Senmaya-cho, et nous sommes partis. Le matin, malgré d'importantes chutes de neige dans le sud du département d'Iwate, nous roulions vers Ofunato en pensant à tous ceux qui attendaient notre arrivée.

2012-Feb-12-img2.jpg 2012-Feb-12-img3.jpg

• Préparation du repas

2012-Feb-12-img4.jpg 2012-Feb-12-img5.jpg

Le président de la communauté de quartier est venu nous accueillir. Dans le froid, il nous aide à monter les tentes et les marmites. Il participe même à la préparation des ingrédients.

2012-Feb-12-img6.jpg 2012-Feb-12-img7.jpg

On ne voit rien dans les marmites à cause de la buée provoquée par le froid, ce qui n'empêche pas tous les habitants de participer.

2012-Feb-12-img8.jpg 2012-Feb-12-img9.jpg

Dans la salle de réunion, nous avons sollicité l'aide de toutes les femmes pour couper la viande.

• Début du repas

2012-Feb-12-img10.jpg 2012-Feb-12-img11.jpg

Chacun vient à tour de rôle profiter du repas car la salle est trop étroite. Tout le monde s'amuse si bien qu'on en oublie le froid. Les trois stars (les trois enfants) des logements temporaires de Miyata semblent avoir beaucoup apprécié le curry pakistanais.

2012-Feb-12-img12.jpg 2012-Feb-12-img13.jpg 2012-Feb-12-img14.jpg

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.12 11:17 admin

2013.02.12 11:00

Nouvel an chinois (dimanche 29 janvier 2012 • Compte-rendu, logements temporaires de la zone industrielle de Takinosato, Rikuzentaka, Iwate préfecture)

Par Liu et Tahir, de Rental Tohoku.

Le dimanche 29 Janvier 2012, dans les logements temporaires de la zone industrielle de Takinosato, à Rikuzentakata, dans le département d'Iwate, nous avons organisé un repas pour célébrer le nouvel an de l'ancien calendrier chinois.

Le repas s'est tenu le 29 janvier, jour du nouvel an chinois, suite à une requête nous demandant d'organiser un repas de curry pakistanais et de suigyozas (raviolis bouillis chinois), par le biais d'une chaîne de supermarchés présente à Rikuzentakata. Pour cet événement, il ne s'agissait pas simplement de proposer des plats, mais de faire participer tous les habitants à la préparation.

• Préparation

Pour faire goûter les meilleures spécialités de nos pays natals (le curry pakistanais et les raviolis bouillis chinois) à tous les résidents des logements temporaires, nous avons sollicité la participation des habitants du coin pour la préparation des plats au centre culturel Minamikonashi de Senmaya-cho, le 28 janvier.

12-Jan-29-img1.jpg 12-Jan-29-img2.jpg

12-Jan-29-img3.jpg 12-Jan-29-img4.jpg

Préparer les ingrédients afin de cuisiner du curry et des raviolis bouillis pour 250 personnes ne fut pas chose aisée, mais lors de la dégustation, tout le monde semblait extrêmement satisfait du travail accompli et se réjouissait en pensant au repas du jour suivant.

• Départ pour les logements temporaires

12-Jan-29-img5.jpg 12-Jan-29-img6.jpg

Le 29 janvier, nous avons parcouru les routes enneigées, de Senmaya-cho à Rikuzentakata. Arrivés aux logements temporaires de la zone industrielle de Takinosato, avec l'aide des habitants, nous avons choisi un emplacement pour les tentes, nous les avons montées, puis avons transporté les ingrédients et les couverts depuis les voitures jusqu'au lieu du repas.

• L'équipe assignée aux raviolis bouillis commence la préparation

12-Jan-29-img7.jpg 12-Jan-29-img8.jpg

La préparation de la pâte à ravioli est assez difficile pour certains habitants, mais grâce aux explications des mères de familles chinoises venues exprès de Chine pour les aider, et après s'être fait un peu la main, tout le monde semblait bien s'amuser.

 12-jan-29-img10.jpg

Bientôt, 50 raviolis sont déjà prêts, mais on est encore loin des 600 nécessaires pour nourrir 250 personnes.

• L'équipe du curry se met à la cuisine

12-Jan-29-img11.jpg 12-Jan-29-img12.jpg

Malik, médecin pakistanais de Rental Tohoku, fait partie de l'équipe préposée au curry. Depuis la découpe, jusqu'à la manière d'enlever la peau, la viande de poulet est manipulée avec précaution, comme lors d'une opération chirurgicale. Une certaine tension règne dans la pièce.

12-Jan-29-img13.jpg 12-Jan-29-img14.jpg

  Loin de cette ambiance tendue, l'équipe assignée aux légumes avance dans la préparation tout en bavardant joyeusement.

12-Jan-29-img15.jpg 12-Jan-29-img16.jpg

À l'extérieur, l'équipe des hommes remue de grandes cuillères dans des marmites de près d'un mètre de diamètre. Ce n'est pas de tout repos vu qu'il faut mélanger inlassablement pour que le curry ne brûle pas, mais c'est une bonne occasion de faire un peu d'exercice.

• Fin de la préparation

12-Jan-29-img17.jpg 12-Jan-29-img18.jpg 

12-Jan-29-img19.jpg 12-Jan-29-img20.jpg

La préparation des raviolis se termine avant midi. On les plonges rapidement dans l'eau bouillante et ils sont enfin prêts. Il ne reste plus qu'à servir la soupe aux œufs.

• Le repas commence

12-Jan-29-img21.jpg 12-Jan-29-img22.jpg

12-Jan-29-img23.jpg 12-Jan-29-img24.jpg

À midi, près de 200 personnes nous font le plaisir d'être présentes dans la salle. Mais cette dernière étant trop étroite, nombreux sont ceux qui profitent du repas dehors. Avec le beau temps, on se croirait presque à un pique-nique.

• Le cadeau des habitants

12-Jan-29-img25.jpg 12-Jan-29-img26.jpg

En quittant les logements temporaires au terme de cette fête du nouvel an chinois, nous avons reçu de la part des habitants une carte de remerciement titrée « Le Chemin ». En la lisant, nous avons ressenti tout le courage de ses habitants. Depuis cet instant, nous savons que le terme « lien » n'est pas qu'un simple mot, mais bien le fil qui relie le cœur des Hommes entre eux.

À l'avenir, nous continuerons à organiser ces événements qui permettent de tisser des liens entre les gens.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.12 11:00 admin

Informations

RENTAI TOHOKU-SEINAN Activités de soutien
Rapports de nos activités

Actualité

  • Une fête pour célébrer le nouvel an chinois (10/02/2013, hôtel Bellino, Ichinoseki-shi, Iwate-ken)
  • Évènement à l'église d'Okago(lundi 2 décembre 2012・ Fujisawa-cho, Ichinoseki-shi, Iwate-ken
  • Évènement aux logements temporaires de Kahoku Sandanbashiri(dimanche 2 décembre 2012・dans le complexe de logements temporaires de Kahoku Sandanbashiri, Ishinomaki-shi, Miyagi-ken)
  • Évènement sur l'île d'Oshima(dimanche 25 novembre 2012・Oshima, Kessennuma-shi, Miyagi-ken)
  • Évènement au deuxième complexe de logements temporaires d'Okubo(samedi 27 octobre 2012・ Hirota-cho, Rikuzentakata-shi, Iwate-ken)
  • Compte-rendu évènement (dimanche 21 octobre 2012・ dans les logements temporaires installés sur le terrain de baseball de Goemongahara, à Kesennuma dans le département de Miyagi)
  • curry party (dimanche 23 septembre 2012・ dans les logements temporaires de l'école primaire Shinjo, Kesennuma-shi, Iwate-ken)
  • Compte-rendu évènement (7 août・ Rikuzentakata-shi, Iwate-ken; 8 août・ Safari Park d'Iwate)
  • Compte-rendu évènement (22 juillet・Centre culturel Minami de Senmaya-cho, Rikuzentakata-shi, Iwate-ken; 25 juillet・ MinamiSanriku-cho, Miyagi-ken; 28 juillet・sur l'île d'Oshima, Kesennuma-shi, Miyagi-ken)
  • Évènement au deuxième complexe de logements temporaires d'Okubo (samedi 7 Juillet 2012 • Rikuzentakata-shi, Iwate-ken)