一般財団法人 連帯 東北・西南 RENTAI TOHOKU-SEINAN

一般財団法人 連帯 東北・西南 RENTAI TOHOKU-SEINAN

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Deutsch
  • 中国語



2014年11月
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Archives

2013.02.13 10:53

Fête à l'école Hirota (samedi 26 mai 2012 • Rikuzentakata-shi, Iwate-ken)

Par Liu et Tahir, de Rentai Tohoku-Seinan

Par le biais de M. Numakura, professeur de l'école primaire Hirota située à Rikuzentakata (préfecture d'Iwate), nous avons tenu un stand lors de la fête du sport du samedi 26 mai, où nous avons servi gratuitement du curry pakistanais en soutien aux enfants et à leurs familles.

Des logements provisoires étant installés dans la cour de l'école, la rencontre s'est tenue, cette fois-ci, dans la cour d'un collège voisin. Cette rencontre sportive, la première organisée en deux ans après le séisme, avait pour slogan « N'abandonnez jamais ! Brillez enfants, d'Hirota ! ». Nous avons préparé beaucoup de curry ce jour-là.

Arrivés de Nagoya en soutien, sept volontaires sous la direction de M. Eba nous ont rejoints au centre culturel Minami de Senmaya-cho la veille au soir de l'événement pour nous aider dans les préparatifs du curry. Sans même se poser, les volontaires de Nagoya se sont mis au travail dès leur arrivée, et grâce à leur impressionnante habilité à manier le couteau et au soutien de toutes les personnes venues nous aider, nous avons terminé plus vite que prévu les 400 portions de curry à préparer.

2012-May-26-img1.jpg 2012-May-26-img2.jpg

Plus tard dans la soirée une réunion était organisée avec la population locale pour permettre d'approfondir les échanges culturels, mais elle s'est vite transformée en débat d'idées. Au début, n'ayant pas connaissance des actions de Rentai Tohoku-Seinan, ils semblaient plutôt s'interroger sur les raisons de notre présence mais en voyant les volontaires travailler jusque tard dans la nuit à la préparation du curry, chacun a peu à peu abandonné ses réserves et un dialogue a pu s'établir. Le président du Rotary Club local a généreusement fait don de trente kilos de poulet pour la préparation du curry.

2012-May-26-img3.jpg 2012-May-26-img4.jpg

À sept heures, le lendemain matin, nous avons chargé les ingrédients préparés la veille au centre culturel ainsi que le matériel de cuisine dans six voitures en direction de Rikuzentakata et bien qu'il ait plu toute le nuit, le ciel s'est dégagé à l'aube promettant un jour parfait pour la compétition sportive. Les enfants, qui attendaient avec impatience ce jour, nous ont accueillis chaleureusement. Après un briefing avec le principal de l'école, tous les membres de l'équipe ont monté la tente et installé les équipements de cuisine.

2012-May-26-img5.jpg 2012-May-26-img6.jpg

Quand la cérémonie d'ouverture de la rencontre a débuté, à neuf heures, nous avons commencé à préparer le curry. Même si le temps était au beau fixe, nous avons essuyé quelques violentes rafales de vent. Si nous avions eu un équipement de cuisine classique, cela aurait pu poser de sérieux problèmes pour protéger le feu, mais grâce à notre matériel anti-intempéries équipé d'un pare-vent, nous avons pu cuisiner en toute tranquillité.

2012-May-26-img7.jpg 2012-May-26-img8.jpg

Cuire le naan (pain rond) pour servir avec le curry fut autrement plus difficile mais certains membres de l'équipe, ayant déjà rencontré les même difficultés en participant au festival NUMA☆FES2011 l'été dernier, ont pris la tête des opérations et nous avons pu servir nos naan comme prévu.

2012-May-26-img9.jpg 2012-May-26-img10.jpg

La pause de midi était programmée à 11h45, mais le directeur de l'école avait arrangé un moment pour que les représentants de notre délégation M. Sata et Tahir puissent adresser leurs d'encouragements aux enfants depuis l'estrade : « Hourra ! Hourra ! Hirota ! »

2012-May-26-img11.jpg 2012-May-26-img12.jpg

Nous avons préparé deux types de curry, un doux et un épicé, mais chez les enfants c'est le doux qui a eu le plus de succès. Les plus courageux ont relevé le challenge du curry épicé mais, en réalité, comme nous avions décidé de préparer les deux curry de manière à ce qu'ils soient moins épicés que d'habitude, tout le monde a pu se faire plaisir en toute tranquillité. Nous étions inquiets à l'idée d'avoir préparé trop de curry et donc de nous retrouver avec des restes importants, mais tout le monde a fait preuve d'un solide appétit et tout avait disparu avant midi et demi.

2012-May-26-img13.jpg 2012-May-26-img14.jpg

M. Eba, compositeur de « Shinsei » et « Shinsei II toward the light », deux CD caritatifs dont la vente est destinée à aider les victimes du désastre, a présenté son travail lors de la pause-déjeuner et pendant un temps tout le monde a pu apprécier la musique qui berçait la cour.

2012-May-26-img15.jpg 2012-May-26-img16.jpg

C'était le premier événement auquel nous participions depuis que nous avons changé le nom de l'association pour « Solidarité Tohoku-Seinan » et nous avons eu le sentiment d'avoir pu apporter quelque chose en participant à l'ambiance de cette fête du sport. Notre représentant, M. Sata, a également pu discuter plus longuement avec un des enfants participant à la rencontre qui vit dans un logement temporaire proche de l'école (le troisième plus grand complexe de logements temporaires à Rikuzentakata). De cette rencontre est née l'idée de tenir à nouveau un stand de curry pour la fête de Tanabata (le samedi 7 juillet). Nous réfléchissons maintenant à l'organisation de ce nouvel événement en espérant pouvoir apporter un soutien à ces personnes vivant en logements temporaires et adoucir un tant soit peu la sévérité de leur quotidien.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.13 10:53 admin

2013.02.13 10:27

« Vers la lumière » : 2e symposium pour une reconstruction autonome (le 11 mars, Will Aichi Center, Nagoya)

Le 11 mars 2012, un an après le grand séisme du nord-est du Japon, s'est tenu à Nagoya le deuxième symposium sur la reconstruction autonome intitulé « Vers la lumière ». Grâce à la présence de nombreux érudits venant de divers domaines qui firent le rapport de leurs actions de soutien aux zones sinistrées tout en mettant en avant les points problématiques et en soulevant les questions essentielles, ce symposium fut l'occasion pour tous les participants de réfléchir de manière significative sur leur devoir à l'avenir en tant que citoyens Japonais.

2012-Mar-11-img1.jpg 2012-Mar-11-img2.jpg

Après une ouverture solennelle avec la minute de silence conduite par le prêtre du sanctuaire de Wakamiya Hachiman, le prêtre du temple Togenji (préfecture d'Iwate) fit la lecture du sutra du cœur « Hannya Shingyo », et pour finir, Syed Tahir nous fit une présentation du Coran. Et tandis que chaque discours était ponctué par les voix d'anges de la chorale des écoliers, cette journée communiqua à tous un message de paix dépassant religions et frontières.

2012-Mar-11-img3.jpg 2012-Mar-11-img4.jpg

En outre, grâce au support de nombreux bénévoles, les invités ont pu déguster le curry pakistanais, le thé chaï et le dessert qui sont servis dans les zones sinistrées, et sont certainement repartis repus et heureux.


Nous ne couvrirons qu'une partie de l'ensemble des conférences, mais laissez-nous vous présenter un aperçu de ce symposium.

Ouverture

Discours d'ouverture
Yasuhiko Sata, président de Rentai Tohoku

Le symposium se tenait à Nagoya (préfecture d'Aichi) où Tahir, qui a fait preuve de tant de dévouement dans son aide au Tohoku, exerce ses activités au Japon. M. Sata a pris le rôle de « Sata Claus », et a inauguré ce symposium par de profonds remerciements à tous ceux qui nous soutiennent.

Minute de silence
M. Hitoshi Fukuno, prêtre du sanctuaire de Wakamiya Hachiman

M. Fukuno nous a fait part des paroles de l'Empereur à propos de la catastrophe, et a invité les participants à respecter une minute de silence, à la lumière des bougies.

Voici le poème composé par l'Empereur lors de la séance de lecture de poèmes du nouvel an de cette année :

« En contemplant la mer bleue et sereine, j'essaye d'imaginer la côte lorsque survint le tsunami. »

● Prise de parole 1

M. Haruo Maiya, président de Maiya Ltd.(message vidéo)

M. Maiya s'est d'abord montré profondément reconnaissant de l'aide reçue de la part de personnes de tout le pays. Les projets de reconstruction sont en préparation et le déblayage des débris progresse, mais les inquiétudes des personnes sinistrées ne font que grandir. Il continue à agir sans abandonner le combat, et souhaite que les victimes de ce gigantesque tsunami ne soient pas oubliées. Sa chaîne de supermarchés, créée il y a 50 ans, a vu 6 de ses magasins entièrement détruits et accuse une perte de 7 milliards de yens de chiffre d'affaire. M. Maiya a perdu dans la catastrophe 16 employés, sa mère et la maison dans laquelle sa famille vivait depuis plusieurs générations. Son entreprise a dû temporairement licencier 350 salariés, mais est parvenue les réintégrer presque tous avant le mois de juillet.

● Prise de parole 2

M. Koji Ogawa, directeur de la Fondation des bourses Ashinaga

La Fondation Ashinaga est un organisme privé qui ne reçoit aucune aide de l'État et est entièrement financé par les dons. Alors qu'elle ne pouvait faire de prévisions sur ses ressources financières puisque la catastrophe est arrivée juste avant la rentrée scolaire, deux jours seulement après les évènements, elle a décidé de verser une « somme forfaitaire spéciale » aux orphelins du tsunami.

Comme elle a, par la suite, bénéficié de 4,8 milliards de yens de dons, elle verse en ce moment une somme de 2 millions de yens à chaque enfant. Un mois plus tard, elle mettait en place un « Bureau du Tohoku », et continue aujourd'hui à faire avancer son projet de construction de 5 centres de soins psychologiques pour ces orphelins, appelés « Tohoku Rainbow House ». Lors de cette présentation, s'exprimèrent également les garants de ces orphelins et leurs paroles suscitèrent beaucoup d'émotion parmi les participants.

● Prise de parole 3

M. Kiyoshi Ishikawa, directeur de l'hôpital no 2 de la Croix Rouge de Nagoya

Il nous présenta les activités de son hôpital, les enseignements tirés et les problèmes soulevés, lors d'une conférence intitulée : « En vue d'un rétablissement rapide des soins médicaux dans les zones sinistrées - L'apport de secours en cas de désastre, mission de la Croix Rouge ». À peine 80 minutes après le début de la catastrophe, un groupe d'intervention était mis en place et dès la fin de l'après-midi, une équipe de coalition de premiers secours se dirigeait vers Ishinomaki. Tous les hôpitaux unifièrent leurs ressources et avant la fin août, 228 travailleurs furent envoyés sur le terrain.

3 600 équipes furent dirigées sous les ordres du coordinateur médical de la préfecture de Miyagi, Tadashi Ishii, et les actions des travailleurs de la Croix Rouge Japonaise d'Ishinomaki, eux-mêmes victimes de la catastrophe, révélèrent un dévouement exemplaire au sein de la profession médicale. L'Institut ACT pour la médecine des désastres à été créé, regroupant les experts en soins médicaux liés aux catastrophes naturelles qui ont participé aux équipes de secours de la zone d'Ishinomaki.

Vu l'importance que prendront à l'avenir les soins psychologiques, le moment du retrait des équipes de support médical est une période difficile, mais même après la fin de l'apport d'aide aux sinistrés, ceux-ci ne seront jamais oubliés.

● Prise de parole 4

M. Tetsuya Banno, directeur de la Clinique Ishiki

Après avoir passé en revue les activités de la JMAT (Japan Medical Association Team), équipe de soins médicaux agissant dans les zones sinistrées, dans les 6 centres d'évacuation de la ville d'Iwaki (préfecture de Fukushima), M. Banno a énoncé les points importants concernant les activités futures de la JMAT.

La JMAT désigne les équipes de médecine des désastres qui agissent dans les zones sinistrées, dans lesquelles les associations médicales préfectorales, au nom de l'Association Médicale du Japon, orchestrent les associations municipales par unité. Leur rôle est d'apporter leur soutien dans le domaine des soins médicaux continus pour les maladies subaigües et chroniques, en collaboration avec les associations médicales des zones sinistrées. (DMAT : Équipe d'assistance médicale pour les désastres.)

● Lecture de sutras

M. Ryouki Sato, prêtre du temple de Sotoshu Togenji (Ichonoseki, préfecture d'Iwate)

M. Sato, qui a lui-même été victime du désastre mais a miraculeusement survécu, a lu le sutra du cœur « Hannya Shingyo » pour le repos des âmes défuntes.

● Chorale

École primaire associée à l'Université Sugiyama Jogakuen, élèves de 2e année

Le chorale a chanté 3 chansons, mais la dernière « We are the World » en particulier, a suscité le rappel du public. Le message chaleureux transmis par tous ces enfants fut porteur d'espoir pour l'avenir.

● Exposé introductif

M. Shigemi Kitahara, président de l'Institut Neurochirurgical Kitahara (KNI)

The title of the talk was 'The day hospitals save Tohoku - In order to save this country from collapse'.

Le problème des soins médicaux du Japon et de la sécurité sociale fut soulevé dans une présentation intitulée « Le jour où l'hôpital sauve le Tohoku... afin de sauver le pays de la dévastation ». Après avoir exposé les raisons pour lesquelles le Japon est maintenant « au bord du précipice », et les mesures qui permettraient de sauver le pays de la dévastation médicale, M. Kitahara nous présenta les approches diverses et variées du KNI, institut également à l'origine d'actions non médicales de développement au Japon comme à l'étranger en collaboration avec le ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie.

Selon lui, les deux vecteurs qui changeront la société sont une croyance sans faille dans la réalisation des idées, et une prise de conscience commune par les citoyens suivie d'une réflexion sur les actions à entreprendre pour demain.

● Exposé introductif 2

M. Tadanobu Okuyama, directeur du département de gestion de l'Université Saitama Gakuen (administrateur de Rentai Tohoku)

The title of the talk was 'Tohoku regeneration - disaster and yet another crisis'.

Intitulant son discours « La reconstruction du Tohoku, le désastre, et un danger supplémentaire », M. Okuyama nous présenta des propositions de politique nationale d'un point de vue économique.

  • Les grandes lignes en furent les suivantes. Le sang-froid et l'ordre dans lesquels ont réagi les habitants des zones sinistrées méritent l'admiration, mais d'un autre côté, on peut sentir s'installer le doute et la colère envers un système national qui s'est révélé biaisé (les sphères académiques, les médias, la bureaucratie, le Gouvernement).
  • Aujourd'hui, le Gouvernement japonais est en voie de se retrouver en cessation de paiement de dette, et il est nécessaire que la Banque du Japon prenne des mesures au plus vite.

● Débat d'idées

2012-Mar-11-img5.jpg

Nous avons demandé à chacun des conférenciers, ainsi qu'à M. Yasuo Eba, président d'Eba Corporation, l'archiprêtre M. Sato, et M. Yutaka Kobayashi, directeur du département de chirurgie de l'hôpital général Sakura, d'échanger leurs idées concernant la reconstruction du Tohoku et plus largement du Japon à l'avenir.

M. Eba, avec la parabole suivante : « Il n'existe pas de ténèbres en ce monde, ce qui semble être des ténèbres, n'est qu'une ombre, et l'ombre et la lumière ne font qu'un », met l'accent sur la nécessité d'une aide visant à un développement autonome pour ce monde qui commence à dépérir.

M. Kobayashi, fort de son expérience lors du tremblement de terre de Hanshin-Awaji où il entra dans Kobe pour porter secours aux victimes avant même les Forces d'Auto-Défense, nous a raconté qu'il s'était dirigé vers la préfecture de Miyagi avec les ambulances et les infirmiers de l'hôpital général Sakura, institution privée.

Malgré le manque d'information au quartier général d'intervention d'urgence, il accomplit ses devoirs de chirurgien en s'appuyant sur les informations fournies par les secours et sur son propre instinct, sans attendre les décisions du Gouvernement, et prit conscience de la différence avec les blessés du tremblement de terre de Hanshin-Awaji, et de l'importance des opérations d'investigation permettant de rendre les corps des défunts au plus vite à leur famille.

Il précisa également qu'il était important que la ferveur qui entoure la reconstruction ne retombe pas, que l'action continue, et que lui-même aidait le Tohoku entre autres en achetant et en vendant des biens depuis les régions sinistrées.

● En conclusion du symposium

Rentai Tohoku a mis en place des actions de soutien autonomes se focalisant surtout sur la santé psychologique des sinistrés en leur offrant des repas en extérieur.

L'altruisme, qui est un trait de caractère particulier aux Japonais, toujours emprunts d'une grande politesse et qui souhaitent le bonheur des autres autant que le leur, est ce qui sauve le Japon. Donnons de l'importance à cette belle pensée. Toutes les religions sont par principe un altruisme. Le Japon connaît aujourd'hui un état de crise, aussi bien politique qu'économique. L'autonomie du Tohoku permettra de sauver le Japon, et de sauver le monde. Nos actions aussi se tournent vers le monde, et nous souhaitons agrandir notre champ d'action, de la solidarité envers Tohoku (nort-est) à la solidarité envers les régions du nord, du sud, de l'est comme de l'ouest.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.13 10:27 admin

2013.02.12 13:07

Curry party(dimanche 26 février 2012・à les logements temporaires du collège Shishiori, Kesennuma-shi, Iwate-ken)

Par Liu et Tahir, de Rentai Tohoku

Le dimanche 26 février 2012, nous avons organisé un grand repas dans les logements temporaires du collège Shishiori de la ville de Kesennuma, dans le département de Miyagi.

Rentai Tohoku avait déjà organisé un premier évènement dans les logements temporaires du collège Shishiori. Sur demande du président de la communauté de quartier, nous avions organisé un grand repas de curry, afin de combler le manque de lien social entre les habitants. Ces derniers avaient bien apprécié le curry et avaient émis le souhait de renouveler l'expérience, avec en plus des suigyozas (raviolis bouillis chinois), étant donnée la présence dans le staff de personnes de nationalité chinoise. Ce deuxième repas s'est tenu le 26 février 2012 et son organisation a été rendue possible grâce à la collaboration de bénévoles américains et australiens, de volontaires de la ville de Nagoya et de l'association des épouses chinoises d'Ichinoseki.

• Départ

2012-Feb-26-img1.jpg 2012-Feb-26-img2.jpg

La route depuis Senmaya-cho jusqu'à Kesennuma est couverte d'un beau manteau neigeux et nous conduisons prudemment afin de ne pas perdre de vue les limites de la route.

• Préparation du curry

2012-Feb-26-img3.jpg 2012-Feb-26-img4.jpg

Dans la salle de réunion, tout le monde s'attelle à la tâche et commence à découper la viande et les légumes.

2012-Feb-26-img5.jpg 2012-Feb-26-img6.jpg

Dehors, les hommes et les bénévoles montent les tentes et préparent les marmites. On y introduit la viande et les légumes, et la cuisson commence. Grâce au repas organisé l'été dernier, les habitants savent déjà comment cuisiner le curry et la préparation avance sans qu'il y ait besoin d'explications.

• Préparation des suigyozas

2012-Feb-26-img7.jpg 2012-Feb-26-img8.jpg

2012-Feb-26-img9.jpg 2012-Feb-26-img10.jpg

2012-Feb-26-img11.jpg 2012-Feb-26-img12.jpg

Au Japon, les raviolis bouillis semblent être un met plutôt rare, car on a plutôt l'habitude de les faire cuire à la poêle. L'organisation du repas tourne au cours de cuisine, de nombreuses personnes désireuses d'apprendre la recette des raviolis bouillis s'étant réunies. Les épouses chinoises venues d'Ichinoseki transmettent leurs secrets de cuisine et vers 11 heures, mille raviolis ont été préparés.

• Début du repas

2012-Feb-26-img13.jpg 2012-Feb-26-img14.jpg

2012-Feb-26-img15.jpg 2012-Feb-26-img16.jpg

2012-Feb-26-img17.jpg 2012-Feb-26-img18.jpg

2012-Feb-26-img19.jpg




Après s'être bien amusés en faisant la cuisine, tout le monde se délecte du curry pakistanais et des raviolis bouillis, y compris ceux qui n'ont pas pu participer à la préparation. Le bonhomme de neige, lui aussi, semble avoir l'eau à la bouche.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.12 13:07 admin

2013.02.12 11:34

Curry party (dimanche 19 février 2012・ à les logements temporaires de Tochigasawa, dans le quartier de Takata-cho de la ville de Rikuzentakatae)

Par Liu et Tahir, de Rental Tohoku.

Le 19 février 2012, nous avons organisé un grand repas de curry dans les logements temporaires de Tochigasawa, dans le quartier de Takata-cho de la ville de Rikuzentakata, (département d'Iwate).

C'est en automne 2011 que nous avons visité pour la première fois les logements temporaires de Tochigasawa, et nous nous étions promis d'y organiser un événement afin d'y combler le manque de lien social entre les habitants. Cette promesse est enfin devenue réalité, mais devant l'absence de lieu de réunion dans les logements temporaires, nous avons dû solliciter la coopération du patron de l'entreprise toute proche de charpenterie, et l'événement a pu se tenir dans ses locaux.

• Départ

2012-Feb-19-img1.jpg 2012-Feb-19-img2.jpg

7 heures du matin, départ du centre culturel de Senmaya-cho. Cette semaine, la neige a cessé de tomber et l'horizon est dégagé. Nous arrivons sans encombre aux logements temporaires.

• Préparation du repas

2012-Feb-19-img3.jpg 2012-Feb-19-img4.jpg

On ne peut pas dire qu'il fasse très chaud, mais la préparation se déroule dans les bonnes odeurs de bois et les ingrédients sont posés sur de modestes tables.

2012-Feb-19-img5.jpg 2012-Feb-19-img6.jpg

Nous nous sommes permis d'utiliser jusqu'au bureau de l'entreprise pour la préparation des ingrédients. Les légumes et la viande sont consciencieusement découpés par tous les habitants des logements temporaires. Il aura suffi d'à peu près une heure pour préparer environ 40 kilos de nourriture.

2012-Feb-19-img7.jpg 2012-Feb-19-img8.jpg

Après la préparation, petite pause avec le président de la communauté de quartier et le patron de l'entreprise qui nous a généreusement prêté ses locaux.

2012-Feb-19-img9.jpg 2012-Feb-19-img12.jpg

À l'extérieur du bureau, commence la cuisson des ingrédients préparés par les habitants dans de grandes marmites.

2012-Feb-19-img10.jpg 2012-Feb-19-img11.jpg

Nous autres bénévoles ne sommes pas les seuls à nous occuper de la cuisson du curry, les habitants s'y essayent également.

La présence d'une diététicienne parmi les gens qui nous aident nous trouble un peu, mais nous nous rassurons en l'entendant dire que le curry est idéal pour les hivers rudes grâce à sa grande valeur nutritive, alors qu'elle regarde les ingrédients et l'assaisonnement.

• Début du repas

2012-Feb-19-img14.jpg 2012-Feb-19-img15.jpg

2012-Feb-19-img16.jpg 2012-Feb-19-img17.jpg

Le curry est enfin prêt. Les habitants impatients sont servis et écoutent les conseils dispensés par la diététicienne sur les habitudes alimentaires. Tout le monde échange sur le goût du curry et sur sa préparation dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

2012-Feb-19-img18.jpg 2012-Feb-19-img19.jpg

Après le curry, on prépare du chaï, une boisson traditionnelle pakistanaise.

• La gratitude des habitants

2012-Feb-19-img20.jpg 2012-Feb-19-img21.jpg

Alors que nous nous délassons en buvant du chaï, nous sentons comme un doux parfum. Ce sont des yakionigiri (des boules de riz grillées). Alors que nous demandons s'il s'agit du dessert, on nous explique qu'il s'agit d'un cadeau de la part des habitants. Nous les mangeons accompagnés de tsukemono (légumes macérés dans du sel) faits maison. « Merci pour tout, revenez quand vous voulez. » De ces mots de remerciement déborde la gentillesse des habitants.

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.12 11:34 admin

2013.02.12 11:17

Curry party (dimanche 12 février 2012 • à les logements temporaires de Miyata, Takkon-cho, Ofunato-shi, Iwate-ken)

Par Liu et Tahir, de Rental Tohoku.

La moyenne d'âge des habitants des logements temporaires de Miyata est assez élevée, et plus d'une quarantaine de personnes âgées y vivent seules. Actuellement, il ne reste que cinq familles avec des enfants à Miyata, les familles avec enfants étant prioritaires pour les logements temporaires situés près d'une école. Les habitants n'ayant que peu d'occasion de se rencontrer, nous nous sommes demandé comment dynamiser un peu la vie du quartier. C'est ainsi que le dimanche 12 février, nous avons organisé un grand repas de curry.

• Départ

2012-Feb-12-img1.jpg

Nous avons chargé dans la voiture le matériel et les denrées alimentaires préparés le jour précédent au centre culturel Minamikonashi de Senmaya-cho, et nous sommes partis. Le matin, malgré d'importantes chutes de neige dans le sud du département d'Iwate, nous roulions vers Ofunato en pensant à tous ceux qui attendaient notre arrivée.

2012-Feb-12-img2.jpg 2012-Feb-12-img3.jpg

• Préparation du repas

2012-Feb-12-img4.jpg 2012-Feb-12-img5.jpg

Le président de la communauté de quartier est venu nous accueillir. Dans le froid, il nous aide à monter les tentes et les marmites. Il participe même à la préparation des ingrédients.

2012-Feb-12-img6.jpg 2012-Feb-12-img7.jpg

On ne voit rien dans les marmites à cause de la buée provoquée par le froid, ce qui n'empêche pas tous les habitants de participer.

2012-Feb-12-img8.jpg 2012-Feb-12-img9.jpg

Dans la salle de réunion, nous avons sollicité l'aide de toutes les femmes pour couper la viande.

• Début du repas

2012-Feb-12-img10.jpg 2012-Feb-12-img11.jpg

Chacun vient à tour de rôle profiter du repas car la salle est trop étroite. Tout le monde s'amuse si bien qu'on en oublie le froid. Les trois stars (les trois enfants) des logements temporaires de Miyata semblent avoir beaucoup apprécié le curry pakistanais.

2012-Feb-12-img12.jpg 2012-Feb-12-img13.jpg 2012-Feb-12-img14.jpg

Catégorie:Rapport par notre personnel

2013.02.12 11:17 admin

Informations

RENTAI TOHOKU-SEINAN Activités de soutien
Rapports de nos activités

Actualité

  • Pour nos dernières activités de soutien, veuillez vous référer à notre page en anglais.
  • Évènement à l'hôpital préfectoral Takata (10 juillet 2013, Centre de soins temporaire de l'hôpital préfectoral Takata, Iwate-ken)
  • Organisation d'une marche de soutien pour l'ILC (30 juin 2013, Hiraizumi-cho, Nishiiwai-gun / Ichinoseki-shi, Iwate-ken)
  • Évènement à la mairie d'Otsuchi-cho, dans la préfecture d'Iwate (28 juin 2013, mairie d'Otsuchi-cho, Iwate-ken)
  • Évènement à l'hôpital préfectoral Otsuchi (20 juin 2013, Centre de soins temporaire de l'hôpital préfectoral Otsuchi, Iwate-ken)
  • Organisation d'une marche de soutien pour l'ILC (1er juin 2013, Hiraizumi-cho, Nishiiwai-gun / Ichinoseki-shi, Iwate-ken)
  • Évènement à la mairie de Hiraizumi-cho (21 mai 2013, Hiraizumi-cho, Nishiiwai-gun, Iwate-ken)
  • Évènement au Conseil de l'aide sociale de Kesennuma (20 mai 2013, Conseil de l'aide sociale, Kesennuma-shi, Miyagi-ken)
  • Evènement à la mairie de Rikuzentakata (11 avril 2013, mairie de Rikuzentakata-shi, Iwate-ken)
  • Don d'une statue d'ange et cérémonie en mémoire des victimes (10 et 11 mars 2013, site de l'école primaire d'Okawa, Ishinomaki-shi, Miyagi-ken)